Noah Hanifin 12e ? | La liste de Craig Button polarise les opinions

Le directeur du recrutement de TSN, Craig Button, a publié hier sa liste finale des 100 meilleurs espoirs du prochain repêchage. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle ne fait pas l’unanimité.

Personnellement, je trouve qu’il y a beaucoup de choses à aimer dans ce classement.

La plus grande surprise : le défenseur Noah Hanifin pointant au 12e rang. Pour tout dire, Hanifin ne m’a pas impressionné outre mesure aux championnats mondiaux juniors. Il possède un coup de patin d’élite, mais il n’a pas de « facteur wow » dans son jeu. Pas de doute qu’il deviendra un arrière top-4, sauf que la question demeure à savoir s’il peut déloger ses homologues Ivan Provorov et Zach Werenski.

Button ne s’emballe pas trop avec le gabarit de Lawson Crouse, qu’il a placé au 10e échelon. Crouse est un attaquant puissant qui n’a pas montré de flashs offensifs de façon constante durant la saison. Il est tout de même un excellent choix à cette position et il détient les atouts d’un joueur de calibre professionnel.

Mais Hanifin est à mon sens un meilleur choix que Crouse… 

Notons également l’audace de classer Brock Boeser au 9e rang, alors que certains le voient à l’extérieur de la 1re ronde. Le fait qu’il évolue dans la USHL, un circuit qui jouit de moins de visibilité, l’a peut-être fait glisser injustement. Boeser est un attaquant teigneux avec des mains souples. Il adore tirer et est doté de bons instincts offensifs, mais il est aussi un bon passeur. S’il est encore disponible pour le Canadien au 26e rang, ça ne sera pas une dure décision pour Trevor Timmins. On murmure entre les branches qu’il le tient en haute estime.

Chapeau bas pour le positionnement de Guryanov au 20e rang, probablement la carte cachée de ce repêchage. Guryanov possède le talent russe et l’éthique de travail nord-américaine. Il est le prototype de l’attaquant de puissance moderne qui se sert de son corps pour manier la rondelle dans le trafic et assiéger la cage adverse.

Par contre, il faudra m’expliquer pourquoi Daniel Sprong (38e) figure aussi bas dans cette liste. Je veux bien croire que le caractère et l’attitude sont des facteurs intangibles, mais on ne peut pas cracher sur autant de talent. Surtout quand on place Nicolas Meloche deux échelons plus hauts et le minuscule Conor Garland seulement six rangs plus bas.

Dmytro Timashov, qui n’apparaît pas dans le classement, est un oubli majeur. Bien qu’il manque la force pour batailler dans les coins de bande, ses excellentes habiletés avec la rondelle font de lui un bon choix de 3e ronde, voire un choix de 2e tour acceptable.

Certes, il est impossible d’être parfaitement sur la même longueur d’onde quand vient le temps de classer 100 joueurs. J’apprécie l’audace d’un analyste comme Button qui ne craint pas d’aller contre vents et marées.

En rafale
– Nombreux jettent la pierre à Zachary Fucale pour expliquer la dernière défaite des Remparts. C’est complètement absurde. Je n’ai pas de chiffres exacts, mais les Rockets ont obtenu facilement une dizaine de chances de marquer Grade-A dans l’enclave. La défense des rouges a été incroyablement poreuse et il n’y avait plus d’essence dans le réservoir. Fucale est le dernier à blâmer.

Techniquement, Fucale devra essayer d’être un peu plus économe dans ses mouvements. Il effectue souvent des gestes nerveux et précipités. Il gagnerait à être plus posé devant son filet. Ça s’apprend.

– Deux joueurs de la ligue sénior A de Mauricie sont accusés au criminel. LIEN

– 4+4=7!

//

– Un lanceur de baseball universitaire fait 300 livres! LIEN

– Jake Virtanen et Sven Baertschi ont des atomes crochus à Utica. LIEN #LAH #Canucks

– Wow!

– Paul Kariya a fait une rare apparition publique: LIEN

– Nathan Horton entretient l’espoir de pouvoir un jour revenir au jeu. LIEN

Les Leafs seraient contents de pouvoir miser sur lui…

– Hockey Canada veut améliorer le processus de recrutement. LIEN

– Maria Sharapova peut comprendre ce que vit Eugénie Bouchard. LIEN

– P.K. Subban profite de son été mieux que Marc Bergevin: « Je n’ai pas de problèmes de cap salarial, moi! »

PLUS DE NOUVELLES