Nikita Scherbak détient tous les outils pour devenir un attaquant d’exception

Entre chroniqueurs, nous aimons beaucoup nous rappeler la chance que nous détenons d’obtenir une tribune pour jaser de hockey quotidiennement. Généralement, couvrir les activités du Canadien de Montréal est sérieusement un privilège d’exception…

C’est un peu différent cette saison, alors que l’envie de changer de poste lors des parties du CH est de plus en plus forte. Ce qui était auparavant une vraie partie de plaisir n’est devenu tranquillement qu’un simple devoir…

Puis est venu Nikita Scherbak. Enfin, nous avions de la viande fraîche à nous mettre sous la dent!

Bien sûr, la recrue n’est pas aussi sensationnelle que les Charlie McAvoy, Brock Boeser ou Mathew Barzal de ce monde, mais le simple fait de pouvoir observer ce diamant brut être tranquillement forgé justifie l’écoute des matchs du CH.

Le jeune Russe s’illustre déjà au sein du Canadien : il effectue plus d’entrées et de sorties de zone contrôlées, de passes complétées en zone neutre et de réceptions de passe dans l’enclave que la moyenne de ses coéquipiers en offensive.

C’est d’ailleurs la présence de Scherbak dans cette dernière zone qui a de quoi en surprendre plus d’un! Pourtant reconnu comme un ailier se tenant davantage en périphérie, il se rend justice depuis son rappel à Montréal en se dirigeant directement vers le filet adverse.

Nikita Scherbak cadre déjà un grand nombre de tirs depuis le bas de l’enclave, où la majorité des buts sont inscrits dans la LNH. Il pourrait marquer son lot de buts, en cessant de vouloir trop plaire à ses deux partenaires, Jonathan Drouin et Alex Galchenyuk, à qui il passe la rondelle malgré des opportunités offensives importantes. C’est d’ailleurs une facette dans son jeu que Claude Julien souhaite modifier.

Le pilote du Canadien doit tout de même être satisfait des ajustements majeurs qu’a apportés Nikita Scherbak dans ses efforts défensifs. Depuis son rappel, il bloque plus de passes et complète plus de jeux défensifs en zone offensive que la moyenne des attaquants du Canadien. Au-delà de cela, il est fréquemment le premier de son unité à se replier en support de ses défenseurs…

Est-ce que cela n’est que de la poudre aux yeux? N’oublions pas que la plus grande lacune de cet espoir est sa constance… et qu’il n’a disputé que six parties depuis son rappel de Laval, avec le CH.

À ce moment-ci, il est impossible d’évaluer la constance de Scherbak avec justesse…

Cependant, si on ne tenait compte que de ses aptitudes, il n’y a aucun doute qu’il serait considéré comme un futur attaquant d’impact dans la LNH.

Voyons voir si son attitude, jumelée à un été productif au gymnase lui permettront de s’établir de manière convaincante au sein de l’organisation du Canadien.

En Rafale

– On en saura plus demain!

– Un marché intéressant pour les gardiens?

– Varlamov affrontera le CH demain.

– On espère que c’est la vérité!

– Un espoir à surveiller, pour le prochain repêchage du Canadien.

– Sera-t-il échangé?

PLUS DE NOUVELLES