Niemi a gâché les efforts de ses coéquipiers

Avec 2 parties en 2 soirs, la troupe de Claude Julien se devait de commencer en force. En ayant commencé le voyage en Californie avec une victoire, la confiance du club était assez bonne malgré le fait que la formation montréalaise a de la difficulté à remporter dans cet édifice.

Il faut dire que la dernière victoire des Canadiens au domicile des Sharks date quelque peu. En fait, c’est le 23 novembre 1999 que l’organisation a été victorieuse à San Jose dans un gain de 3 à 1. Alors, le Tricolore voulait probablement enfin gagner sur cette patinoire adverse.

La malédiction de cet aréna aura donc fait des siennes et les Sharks de San Jose l’emportent par la marque de 5 à 2.

Claude Julien a fait confiance à Antti Niemi pour débuter le match. Puisque le Canadien a réussi à obtenir 2 points mardi, il a été plus facile de donner le filet au substitut de Price. Pour sa part, après avoir observé le dernier match dans les hauteurs du Staples Center, Jesperi Kotkaniemi a encore été laissé de côté afin de se reposer.

Le Canadien a très bien commencé la rencontre en imposant son rythme et le 4e trio s’est fait insistant dans la zone offensive, mais Niemi n’a pas vraiment aidé sa cause. Il a très mal paru et San Jose s’inscrit au pointage. Tomas Hertl a déjoué le vétéran de 35 ans entre les jambières en faisant le tour du filet. Un arrêt qu’il aurait dû faire.

Avec ce genre de but, il est impossible que les joueurs du CH jouent avec confiance. Surtout qu’il accorde un 2e but en 10 minutes de jeu. Niemi paraît mal une fois plus et il vient gâcher les efforts de ses coéquipiers.

En fait, c’est le seul qui n’a pas vraiment commencé la partie en force. Tout le reste de l’équipe a très bien commencé le match, mais le gardien substitut n’a pas eu le départ souhaité avec ces deux buts qu’il aurait dû arrêter. Comme Pierre Houde le disait, le résultat n’avait aucun sens. Il suffit de regarder le nombre de tirs pour s’en rendre compte. 16 contre 5 en faveur de l’équipe visiteuse.

Cependant, l’équipe a gardé sa fougue et le 4e trio a réduit l’écart sur le 13e tir du Canadien. En fait, Artturi Lehkonen sort de sa torpeur et inscrit son 8e de la saison. Il faut dire que Martin Jones répond à Niemi avec un cadeau lui aussi.

On pouvait croire à ce que San Jose revienne en force, mais la domination de Montréal a continué au cours de la période médiane. Encore une fois, le résultat n’a pas été celui souhaité.

Marcus Sorenson ajoute un 3e but des siens et ce but fait mal. Surtout que le but est survenu à la suite d’un avantage numérique.

À la suite de ce but, on a pu voir une petite régression de la part des joueurs du Canadien. Heureusement pour Niemi, ses coéquipiers ne l’ont pas encore abandonné. Shaw marque le 2e but des siens et l’espoir de victoire est encore présent.

Même si son équipe était en avance, Peter DeBoer n’était probablement pas content. Son équipe ne méritait pas ce pointage. La formation californienne a compris le message et le début de la 3e appartient à San Jose.

C’était une question de temps avant qu’elle marque le prochain but. Malgré quelques bons arrêts de Niemi, Timo Meier redonne une avance de 2 buts à l’équipe locale.

Ce but a donné des ailes à San Jose et le Canadien n’a pas été en mesure de revenir dans la partie et Gustav Nyquist a inscrit le but d’assurance dans un filet désert. Martin Jones a tout simplement volé 2 points à la troupe de Claude Julien. L’équipe montréalaise méritait d’obtenir ces points.

Avec une performance de ce genre, il est possible de croire que Niemi a disputé sa dernière partie de la saison. Accorder les 2 buts rapides et assez faibles aura été le moment décisif de la rencontre. Bien qu’il se soit bien repris en 3e période, il était trop tard.

Prochain match : ce soir le 8 mars à Anaheim.

Prolongation

– Il faut s’attendre à ce que le gardien numéro 1 de l’équipe revienne devant le filet demain contre les Ducks. Avec les points précieux que le Tricolore doit récolter, Carey Price devrait être le gardien partant pour le restant de la saison.

– Il va finir par le marquer son premier but.

– Max Domi atteint le plateau des 60 points.

– Le jeu défensif de Nate Thompson a fait défaut sur le 4e but des Sharks. Il a été spectateur sur toute la séquence.

PLUS DE NOUVELLES