Nathan Beaulieu: la surprise de 2015-2016? | Vasek Pospisil avance au 2e tour

Lorsque Marc Bergevin fait allusion à un virage jeunesse, on a tendance à regarder du côté de Charles Hudon, Nikita Scherbak et Sven Andrighetto, des jeunes qui ne se sont pas encore frayé un chemin vers la LNH et qui alimentent nos espoirs. Mais il ne faut pas oublier une variable importante dans l’équation: les jeunots déjà établis qui verront leur rôle augmenter au détriment de certains vétérans.

Si les astres s’alignent, Nathan Beaulieu pourrait être celui dont le temps d’utilisation et l’importance au sein de l’équipe jouiront de la plus grande croissance en comparaison avec la saison dernière.

Les défenseurs moins utilisés que Beaulieu en 2014-2015 peuvent se compter sur les doigts d’une main: Jarred Tinordi, Bryan Allen, Mike Weaver et Greg Pateryn. Du lot, Allen n’a disputé que cinq joutes, Pateryn et Tinordi ont été brièvement mis à l’essai pendant un peu plus d’une dizaine de rencontres et on ne peut même pas accoler l’étiquette de régulier au vétéran Mike Weaver, qui a dû se contenter de 31 matchs.

À forces égales, Beaulieu s’est vu confié un peu plus de 14 minutes par match (14.25), un temps de jeu semblable à celui qu’ont reçu les défenseurs Michael Kostka, Stuart Percy, Mark Fraser, Ryan  Stanton, Korbinian Holzer, Bryce Salvador, Nathan Guenin, Robert Bortuzzo, Jay Harisson, Scott Hannan et Ian Cole. Beaulieu a disputé la majorité de ses minutes aux côtés de Sergei Gonchar, un bon mentor qui était toutefois en dangereuse perte de vitesse, et de Tom Gilbert, un défenseur instable qui a connu beaucoup de hauts et de bas durant la saison, avant de prendre son erre d’aller un peu avant les séries éliminatoires.

Pour une première fois, Beaulieu se pointera au camp d’entrainement en ayant pratiquement déjà gagné son poste. Il ne sera plus considéré comme une verte recrue et on cessera de l’utiliser avec les fameux gants blancs. Le ralentissement graduel d’Andrei Markov et la rectification du rôle d’Alexei Emelin pourraient lui offrir ce dont il attend pour enclencher la prochaine vitesse: des minutes de qualité.

Ce que Beaulieu est, est un patineur hors pair démontrant une aisance innée dans les mouvements latéraux et un passeur au-dessus la moyenne pouvant livrer une offrande en pleine foulée. Mais il est également un défenseur qui ne maîtrise pas tout à fait l’art de se bricoler une ligne de tir et de placer son lancer à travers le trafic. Or, si on lui consent des minutes de qualité – avec des attaquants et un défenseur de qualité –, il pourra générer davantage en repérant des coéquipiers munis d’une bonne touche autour du filet ou en alimentant son partenaire à la pointe.

Chose certaine, le principal intéressé croit pleinement en sa capacité de produire dans la ligue nationale…

En rafale
– Vasek Pospisil avance au 2e tour de la Coupe Rogers. LIEN

C’est fini pour Frank Dancevic: LIEN

– Franzen s’est assuré que Nyquist ne s’ennuie pas de Babcock! LIEN #Hehe

– L’Impact vise une autre présence en Ligue des champions: LIEN

– Martin Brodeur s’inspire du parcours de Marc Bergevin: LIEN

– Un gardien de but de soccer marque un but splendide pour égaliser le compte en fin de match! LIEN

– Carey Price a vu son nom gravé dans l’histoire: LIEN

– Le FC Barcelone a remporté, non sans peine, la Supercoupe d’Europe. LIEN

– Ayoye!

– Excellente nouvelle pour les Penguins.

– Confirmé: Justin Mapp ne ressent plus de douleur au coude.

– Êtes-vous plus confiants?

– Juulsen, Scherbak et Emelin sont en ville.

– Brisson indique que Patrick Kane est une bonne personne.

– D’autres mises à jour sur l’état de Pacioretty.

– Devin Setoguchi serait près d’une entente avec les Leafs.

MISE À JOUR (21:15)
Eugénie Bouchard s’est inclinée d’entrée de jeu, en trois manches, à la Coupe Rogers.

PLUS DE NOUVELLES