Nash à Nashville?

Je pense qu’il n’y a plus aucun doute. La direction des Rangers l’a confirmé. On aura droit à un printemps de vendeurs, dans la Grosse Pomme.

Le gros nom qui s’apprête à quitter la ville est sans contredit Rick Nash. Le Canadien est probablement l’un des joueurs les plus susceptibles à être échangé, à l’approche de la date limite.

D’ailleurs, les équipes commencent à faire la file. Celle qui mène le troupeau?

Les Prédateurs de Nashville.

Darren Dreger a confié aux panélistes du fameux Insider Trading que le camp Nash avait contacté de 8 à 10 équipes afin de tâter l’intérêt.

Et de ces discussions ont ressorti quelques formations plus intéressantes que d’autres.

Outre la ressemblance évidente entre le nom de la ville ainsi que celui de l’attaquant, on ne peut pas nier que ça fait beaucoup de sens. Le prix établi ne semble pas être si élevé, comme nous avons rapporté, et les Prédateurs auraient besoin d’un bon vétéran pour jouer sur l’un des trois premiers trios.

Les Stars de Dallas partiraient eux aussi avec une longueur d’avance, alors qu’ils seraient deuxièmes sur la liste du #61.

Nash pourrait réellement être une des aubaines, sur le marché. Si l’intérêt est mutuel, entre lui et David Poile, je n’ai pas de difficulté à m’imaginer un gros titre qui envoie l’attaquant dans la ville du country, le 26 février prochain.

En Rafale

– Un gros contrat au ballottage… Dire qu’il était si bon, l’an dernier.

– Les Expos devront-ils attendre?

– L’ancien centre des Kings n’est apparemment pas très bon avec les emails.

PLUS DE NOUVELLES