Morgan Rielly joue à droite pour accommoder Jake Muzzin

Morgan Rielly a mené les défenseurs pour les points pendant une bonne portion de la saison. Par contre, la montée en force de Brent Burns et Mark Giordano aura relégué l’arrière des Leafs au troisième rang, avec une récolte de 51 points en 50 matchs.

Même s’il sera fort probablement des candidats pour remporter le trophée Norris, il serait surprenant de voir le jeune homme reprendre le premier rang des pointeurs.

En effet, suite à l’arrivée de Jake Muzzin, Rielly a effectué un sacrifice considérable : le gaucher a quitté son côté naturel et évolue désormais du côté droit de la patinoire, dans le but d’accommoder le nouvel arrivant de l’équipe.


(Crédit: TSN)

Luke Fox a rapporté les commentaires de l’ancien cinquième choix au total. Ce dernier a mentionné, après sa première pratique à droite, que ça lui était égal, et que les impondérables du hockey le menaient souvent de ce côté de toute façon. Bien communiquer fait en sorte que les côtés ne sont pas importants, selon lui.

Comme tout bon professionnel, Rielly minimise donc le fait de changer de côté pendant la meilleure saison de sa carrière. Un geste sous-estimé qui prouve à quel point il souhaite voir son équipe gagner.

Le journaliste de Sportsnet s’est toutefois souvenu d’une conversation qu’il avait eue avec le défenseur en 2017, lorsqu’il avait pu revenir à son côté naturel. «C’est difficile», avait-il dit deux fois avant d’expliquer tous les désavatages de la chose.

Est-il déçu? Probablement. Par contre, il est prêt à faire le sacrifice pour son équipe.

Si jamais il réussit à produire à un rythme similaire, il pourrait même s’assurer le trophée Norris. Un défenseur qui change de côté en plein milieu de saison tout en maintenant un taux de production d’un point par match, c’est assez rare.

En Rafale

– Enrico Ciccone n’a pas laissé tomber le hockey.

– À lire.

– Une semaine de congé qui a fait du bien à Andrew Shaw.

PLUS DE NOUVELLES