Mondial junior : Place au carré d’as!

Nous y voici, les jeux sont faits et rien ne va plus! C’est cet après-midi que les quatre dernières nations toujours en lice tenteront de s’inscrire à la grande finale de demain soir. Ce mondial junior 2018 présenté chez nos voisins du Sud, précisément à Buffalo, aura été plus qu’intéressant jusqu’à maintenant. Des parties serrées, un match extérieur où la neige s’est un peu trop invitée, des surprises et des découvertes auront caractérisé l’édition de cette année. La phase de poule et les quarts de finale étant derrière nous, voici donc un aperçu des deux duels d’aujourd’hui.

Tout d’abord, à 16h, le pays hôte et champion en titre affrontera les représentants de la Suède. Les Américains ont connu un bon tournoi depuis le début. Mise à part la jambette subie face aux Slovaques lors de leur seconde joute, ils ont vaincu coup sur coup le Canada en fusillade (Encore, oui!), la Finlande pour s’assurer du 2e rang du groupe A et finalement la Russie pour accéder au match de demi-finale. Rien de facile pour la troupe de Bob Motzko jusqu’à maintenant, mais elle  aura répondu présente quand ça comptait.

Bob Motzko a mené son équipe à la médaille d’or l’an dernier à Montréal.

Parlant justement d’être clutch au bon moment, est-ce que la Suède fera taire ses dénigreurs après-midi? La Tre Kronor a la fâcheuse habitude de terminer premier de son groupe grâce à un parcours plus que parfait, mais d’ensuite baisser pavillon lorsque ça compte vraiment, notamment en demi-finale. Chiffres à l’appui, ils ont remporté les 44 derniers matchs de phase préliminaire auxquels ils ont participé. C’est incroyable! Par contre, ils n’ont pas remporté une seule médaille depuis 2014 et l’or depuis 2012 grâce au but gagnant de Mika Zibanejad. Leur défensive mobile et leurs canons offensifs devront offrir une belle performance s’ils veulent battre les représentants du Pays de l’Oncle Sam. En outre, cet important duel sera une occasion de plus d’admirer le potentiel 1er choix au total du prochain encan de la LNH, Rasmus Dahlin.

Ensuite, vers 20h, nos représentants de la feuille d’érable croiseront le fer avec les surprenants Tchèques. Surprenants, oui et non. De les voir à une seule victoire de la grande finale à la place des Russes et des Finlandais peut sembler curieux, en effet. Par contre, malgré le fait que leur défensive et leur gardien de but ont connu un tournoi en dents de scie depuis le début, leur attaque a quant à elle fait écarquiller bien des yeux. Les deux choix de premier tour au dernier encan de la LNH, Martin Necas et Filip Chytil en sont pour beaucoup, tout comme le prochain top 5 à l’encan 2018, Filip Zadina. Battre le Canada peut sembler utopique pour ce pays, mais après avoir vaincu la Russie, la Finlande et donné une opposition de taille contre la Suède, rien n’est impossible pour les Tchèques.

Pour ce qui est des Canadiens, ils ont un parcours quasiment parfait depuis le 26 décembre dernier. Mise à part la défaite subie en tirs de barrage lors de la joute en plein air, ils nous ont plutôt rassurés avec de belles performances. Un gardien de but solide, une défensive bonne dans les trois zones ainsi qu’une attaque diversifiée comme jamais où les buts proviennent des quatre trios auront été les forces du Canada jusqu’à maintenant et ce sont ces mêmes atouts qui leur permettront d’aspirer à la médaille d’or. Certains diront que la troupe de Domique Ducharme aura eu un parcours plutôt facile, mais celui-ci n’est pas le fruit du hasard, mais plutôt la récompense de terminer au premier rang du groupe. Ajoutez à cela les diverses surprises du tournoi qui auront chamboulé les classements finaux et cela explique grandement pourquoi les Canadiens ont eu moins d’opposition lors des matchs sans lendemain comparativement à leurs rivaux des États-Unis. Mais bon, prendre la République tchèque à la légère serait une très grave erreur de leur part.

Tout peut arriver dans un mondial junior. Ce sont de jeunes joueurs qui en sont les acteurs et l’instant d’un seul match, tout le monde peut battre n’importe qui. De mon côté, si j’avais à mettre un vieux 2$ sur ceux qui seront de la finale, j’irais d’une prédiction toute nord-américaine avec un duel Canada-États-Unis pour une 2e fois consécutive! Bonne fin de tournoi!

En Rafale

– Parlant de jeunes joueurs, qui remportera le Calder cette saison dans la LNH? La course est serrée et spectaculaire jusqu’à maintenant. Plusieurs d’entre eux ont notamment participé au mondial junior au cours des dernières années!

– Le Lightning marque des buts à profusion depuis le début de la campagne. Cependant, ce qui fait de cette équipe une des meilleures du circuit est le fait qu’elle excelle également en défensive. Des statistiques tout simplement hallucinantes, comme celle-ci!

https://twitter.com/NHLonNBCSports/status/948957476065546240

– On l’aime d’amour notre Erik Karlsson! Tout un personnage!

– Les Sénateurs semblent avoir aimé leur maillot de la joute du centenaire. De ce fait, ils le porteront à nouveau à sept occasions d’ici la fin de la saison. Et le CH eux? Le porteront-ils à nouveau?

– Pour renchérir sur le texte ci-haut, voici l’alignement du Canada pour le match de ce soir. Le protégé du CH, Victor Mete, sera de retour au jeu après une légère blessure.

PLUS DE NOUVELLES