Mon cher Rémi, pour Noël, on aimerait…

Rémi Garde est débarqué à Montréal avec une aura de sauveur, avec l’idée que l’Impact entrait finalement dans les grandes ligues.

St-Rémi, qu’ils disaient.

Au moment où on peut officiellement (et finalement) tourner la page sur 2017, et jeter un regard plein d’espoir du 2018, que devrait-on demander au Père Rémi à l’aube de l’ouverture du mercato ?

… une identité.
Dois-je réellement l’expliquer? L’Impact n’a pas de réelle identité autre que celle de «détester Toronto» depuis son entrée dans la ligue. On a bien parlé de possession avec Mauro Biello, on a accepté la contre-attaque avec Frank Klopas, mais on a jamais senti de logique entre ce que les entraîneurs voulaient et la manière dont les joueurs l’appliquaient sur le terrain.

Garde s’est dit pragmatique, et au moment où il aura son effectif complet devant lui, il devra trouver le bon système, le bon schéma tactique pour mettre à profit ses meilleurs joueurs et, surtout, pour s’assurer que ses joueurs achètent le système et y adhèrent. Du premier au dernier jour de la saison, il doit y avoir une logique, une constance, qui permet aux joueurs de rapidement retrouver leurs repères lorsqu’ils tirent de l’arrière ou sont malmenés par un adversaire.

… un défenseur central.
Je suis l’un des rares qui ne déteste pas Victor Cabrera et qui n’ai pas encore démissionné sur lui, mais il reste que l’alignement de l’Impact est complètement troué au centre par le départ de Laurent Ciman. D’autant plus que les cas de Deian Boldor et de Wandrille Lefèvre demeurent nébuleux alors que des rumeurs avancent qu’ils ne seraient plus les bienvenues à Montréal. Un peu inquiétant à un mois du camp d’entraînement? Oui et non. La défense était au coeur des problèmes de l’Impact, et Rémi Garde fait bien d’en faire son premier chantier.

Voilà un nom intéressant pour la défense de Rémi Garde. William Rémy est encore jeune à 26 ans et la MLS pourrait être une belle option pour lui. Il aurait du temps de jeu à en revendre et pourrait se refaire une confiance avant d’éventuellement retourner en Europe (ou pas). L’option semble plausible et logique, mais les rumeurs sont plus récentes que celles concernant Nehuen Paz. Est-ce que l’argentin a finalement choisi River Plate, ou est-ce que Rémi Garde a convaincu Joey Saputo d’attirer les deux joueurs? À suivre, mais les deux auraient assurément beaucoup de minutes dès 2018 à Montréal.

… un milieu relayeur.
Patrice Bernier n’était pas que le capitaine et l’âme du club, il était aussi et surtout l’un des seuls réel #8 du club capable de bien relancer l’attaque et de briser les lignes pour lancer les ailiers vers le but adverse. Son départ fera extrêmement mal en ce sens, et l’Impact se doit de lui trouver un remplaçant à bon prix qui sera en mesure de prendre beaucoup de minutes et de se trouver un rôle important dans l’effectif.

L’exemple de Thibault Moulin, français évoluant en Pologne, cadrerait bien dans ce rôle.

D’autres rumeurs envoient Moulin en Floride, mais s’il venait à aboutir à Montréal, il pourrait à terme développer un rôle plus offensif en MLS et peut-être devenir le genre de Victor Vazquez de l’Impact, si telle chose se peut. Une bonne piste donc, surtout si l’Impact est en mesure de l’attirer à un prix raisonnable.

… un Dzemaili motivé.
Justement, Dzemaili n’a pas réellement joué comme le relayeur qu’on attendait l’an dernier. S’en mettant beaucoup sur les épaules, il a tenté de tout faire sur le terrain et s’est montré découragé (voir décourageant) plus souvent qu’à son tour. Ses problèmes personnels ont depuis éclaté au grand jour, et on ne sait toujours pas s’il reviendra à Montréal, et s’il le fait dans quel état d’esprit il se présentera ici. Montréal était un choix de vie pour la famille Dzemaili, et son éclatement remet fort probablement ce choix en question.

Rémi Garde aurait tout intérêt à avoir plus tôt que tard une bonne discussion avec Dzemaili. Bien utiliser, le suisse peut être un rouage très important pour l’Impact, et même un joueur dominant en MLS. Avec un Dzemaili motivé, l’Impact n’en serait que plus fort.

… un ailier, un attaquant.
J’adore Jackson, j’adore Ballou, mais je ne suis pas certain que leur «donner» un poste de partant au début de l’année soit la meilleure solution pour leur développement et pour l’équipe. Au moment actuel, Jackson est selon moi le meilleur attaquant de l’équipe et Ballou le meilleur ailier droit. Reste que le nouvel entraîneur fait en sorte qu’ils devront gagner leur poste, et ils me semblent être le genre de joueurs ayant besoin d’une motivation supplémentaire, d’un challenge direct à leur position pour ressortir le meilleur d’eux mêmes.

En ce sens, si les autres postes sont peut être plus «urgent» pour le recrutement, j’aimerais voir des joueurs de profondeur à ces positions à tout le moins être invités au quand. Pourquoi pas un Chris Pontius, sur l’aile droite? Évidemment, un attaquant dominant serait l’idéal, mais ce n’est pas nécessairement la priorité.

… un gardien qui fait les arrêts.
Le français Clément Diop a l’avantage d’avoir sa green card et de ne pas compter comme international, mais il a été l’un des pires gardien de toute la MLS l’an dernier. Un peu comme Evan Bush, il peut sortir un arrêt incroyable mais être complètement mal positionné sur un tir de routine.

Le seul espoir se situe dans l’arrivée prochaine de Joël Bats, légende des gardiens dans toute la France. À quel point son influence pourrait rehausser le niveau de Bush ou Diop? Il faut espérer, car l’arrivée de Diop laisse à penser qu’aucun gardien sauveur ne débarquera à Montréal. Bats aura beaucoup, beaucoup de travail…

… une communication.
Ahhh cet Impact de Montréal. Didier Drogba a beau avoir joué ici il n’y a pas si longtemps, l’équipe fait parfois preuve d’un amateurisme déconcertant. Les arrivées de Bats, Flachez et Duverne se confirment à droite et à gauche partout en Europe, mais l’équipe ne veut absolument rien savoir de confirmer la nouvelle ici. C’est ridicule, c’est une perte de temps monumentale et, surtout, ça manque de sérieux.

… ne surtout pas manquer la parade.
Il y a un an, l’Impact s’inquiétait de ramener Dominic Oduro et Matteo Mancosu pendant que le reste de la MLS s’améliorait très rapidement. Le même manège se reproduit cette année. Les Red Bulls de New-York viennent de faire l’acquisition de l’ailier Alejandro Romero pour 6,25 M$, San Jose vient de signer comme JD l’attaquant suédois Magnus Eriksson et les nouvelles ne vont qu’en ce sens dans toute la ligue.

L’immobilité de l’Impact l’an dernier a fait très mal, et Rémi Garde doit s’assurer de ne pas manquer la parade. Toutes les rumeurs qui entourent le club sont de bonne augure, mais je veux voir le tout se confirmer avant d’applaudir trop fort.

D’ailleurs, trois jeunes joueurs du club réserve de Lyon traverseraient probablement l’Atlantique durant le camp pour faire un essai avec l’Impact, une belle nouvelle qui pourrait offrir polyvalence et profondeur à Rémi Garde.

On parle de Yassin Fekir, ailier gauche de 20 ans, Romaric N’Gouma, un défenseur central de 22 ans et finalement Zachary Brault Guillard, latéral droit de 18 ans qui est canadien et qui pourrait être très, très intéressant pour Rémi Garde.

De belles nouvelles à la veille de Noël donc, qu’on espère voir se confirmer quand sonnera 2018. Il reste tout de même beaucoup, beaucoup de travail à faire pour St-Rémi avant de pouvoir le porter aux nues.

Et vous, quel serait votre premier souhait de Noël pour le Père Rémi?

Commentez, partagez, et suivez-moi sur Twitter et Facebook.

ALLONS

P.S. : Joyeux Noël à vous tous et, surtout, merci de me lire et de me permettre de tenter de garder bien haut le flambeau du foot sur danslescoulisses, bastion des partisans de hockey.

PLUS DE NOUVELLES