Mitch Marner, propulsé par John Tavares l’année prochaine?

14 millions de dollars.

C’est présentement tout l’argent que les Maple Leafs possèdent afin de conserver les services de William Nylander (cet été), d’Auston Matthews et de Mitch Marner (l’été prochain). Kyle Dubas assure que l’organisation torontoise gardera son noyau intact, mais avec la récente signature de John Tavares, qui comptera pour 11 millions de bidous sur la masse salariale des Leafs, il est tout de même permis d’en douter. 

Le Lightning a effectué un travail extraordinaire afin de garder son noyau quasi-intact, et Dubas devra s’inspirer des Bolts afin de réussir le même tour de magie. 

Mon collègue Wilson Salaun rapportait d’ailleurs il y a quelques jours que les discussions entre Matthews et les Leafs étaient déjà entamées, concernant une extension de contrat, et ce avant même d’avoir fait apposer la signature de Nylander au bas d’un contrat.

La question qui se pose maintenant se trouve du côté d’une possible combinaison Tavares-Marner, qui pourrait favoriser les succès de l’équipe… tout en nuisant au travail de Dubas du côté de la masse salariale.

Comme Luke Fox le mentionne dans sa plus récente chronique, Tavares pourrait réellement faire de Marner un homme riche – comme il l’avait fait avec Kyle Okposo, Matt Moulson et Josh Bailey, les rendant tous meilleurs. Le #91 a une aptitude remarquable à rendre les joueurs autour de lui meilleurs. Vous pouvez également en parler à Pierre-Alexandre Parenteau.

Marner, lui, ne s’inquiète pas trop et se concentre plutôt sur la prochaine saison : pour l’instant, il laisse le bénéfice du doute à son agent et au directeur général des Maple Leafs.

Sa volonté de demeurer dans la Ville Reine est toutefois indéniable.

« Je veux jouer pour cette équipe pendant longtemps. Par contre, je vais les (Dubas et son agent) laisser parler. Je vais rester dans l’arrière-plan et travailler fort. 

C’est à espérer qu’il saura trouver sa niche auprès de John Tavares. L’an dernier, le jeune homme s’est promené un peu partout, au sein de l’unité offensive de Mike Babcock. La constance n’a pas été présentée à Marner, disons-le comme ça.

Cette saison sera la saison où tout le monde doit se surpasser. La situation salariale des Leafs les force à être compétitifs à court terme.

Réussiront-ils? Une grande partie de la question repose sur les épaules de la brigade défensive, qui n’a pas été particulièrement reluisante dans le passé.

En Rafale

– Quoi?

– Le jeune finlandais obtient une permission spéciale.

– J’adore la présentation.

PLUS DE NOUVELLES