Mike Babcock a compris quelque chose sur Tomas Plekanec

Tomas Plekanec a démontré pourquoi le Canadien de Montréal l’aimait autant hier, lors du gain des Leafs face aux Bruins. Pleky n’est peut-être plus celui qui récolte des points de façon régulière, mais pour étouffer le meilleur joueur adverse, il demeure certes l’un des meilleurs du circuit. La preuve, combien de points ont récolté Patrice Bergeron et Brad Marchand lors de ce duel, où le numéro 19 a été utilisé à outrance? AUCUN. 

C’est simple, même si Auston Matthews a inscrit le but qui a permis aux Leafs de rafler un premier gain, Plekanec a tout de même été le meilleur des siens. La décision de Mike Babcock, celle de mettre Plekanec dans un rôle de premier plan (contre la ligne de Bergeron) aura été bénéfique et Toronto aura enfin vu ce qu’on a vu à Montréal dans les dernières années.

Imaginez, cette décision du pilote des Leafs pourrait devenir le point tournant de la série… Bergeron et Marchand incapable de produire, ça n’augure pas bien pour les Oursons.

Son jeune coéquipier, Mitch Marner, a longuement encensé Tomas Plekanec à la suite du duel d’hier : « Il est un sacré joueur. Il est très bon pour arrêter les meilleurs joueurs. Il le fait depuis longtemps à Montréal… il fait toujours un jeu intelligent. »

Selon son coach, il a été exceptionnel et a été un grand facteur dans la récolte de cette première victoire. C’est tout même une preuve de caractère de Tomas Plekanec, qui a démontré que ce genre de mission qui lui a été confiée était dessinée pour lui.

Ouin, mais le salaire de Pleky… On s’en fout. Ça ne compte plus lors des séries éliminatoires!

En rafale

– Effectivement. Le pari que les Jackets ont pris en sélectionnant Pierre-Luc Dubois s’est avéré gagnant en bout de ligne.

– Christian Djoos risque de remplacer l’ancien du Canadien, Jakub Jerabek, à la ligne bleue des Caps.

– Deviendra-t-il la solution des Capitals de Washington?

– Une excellente nouvelle pour les deux kids!

– Les Jets ont rappelé de leur filière, Sami Niku. Depuis sa sélection en 2015, Niku n’a joué qu’une seule rencontre au niveau de la LNH.

PLUS DE NOUVELLES