McDavid et Eichel ne sont pas seuls | Soir de premières à Ottawa | Galchenyuk atteint un plateau

Depuis un certain temps, pour bien des gens, il va de soi que le récipiendaire du trophée Calder de cette saison se nommera soit McDavid, soit Eichel et c’est une croyance qui se défend. Après tout, les deux ne sont-ils pas qualifiés de générationnels? De joueurs qui définiront leur époque? Il serait donc naturel qu’ils soient les deux meilleures recrues lors de leur première saison, non?

Ce n’est pas si simple. Plusieurs choses peuvent causer des surprises/déceptions, surtout lorsqu’il s’agit de recrues. Les blessures, une adaptation à la LNH plus ardue que prévu, la qualité des compagnons de trio, un environnement gagnant ou perdant et plusieurs autres facteurs influenceront la performance, puis la position au scrutin final, d’un joueur recrue.

Quels sont les joueurs, donc, étant les plus susceptibles de jouer les trouble-fêtes et supplanter McDavid et Eichel? Plusieurs joueurs ont fait leurs débuts dans la LNH au cours des derniers jours et quelques-uns ont connu un départ prometteur, voire dominant dans certains cas. En voici cinq qui devraient à tout le moins offrir une opposition aux deux favoris.

Sam Bennett, 19 ans, centre, Flames de Calgary

Après n’avoir disputé que le dernier match de la saison régulière en raison d’une blessure à l’épaule, il a connu un début prometteur lors des dernières séries. Souvent comparé à Doug Gilmour en raison notamment de son intensité, le jeune joueur de centre aura toutes les chances de mettre à profit sa vision du jeu exceptionnelle et ses talents de passeur, lui qui évolue présentement au sein du deuxième trio des Flames et en avantage numérique.

Son premier but dans la LNH, marqué en séries 2015 en allant se salir le nez dans la circulation lourde malgré sa frêle stature, était une bonne démonstration de sa détermination :

Dylan Larkin, 19 ans, centre, Red Wings de Detroit

L’un des rares joueurs de moins de 20 ans à obtenir un poste avec le grand club, Larkin est un joueur ultra rapide possédant une excellente vision du jeu qui lui permet de fabriquer des jeux comme d’en terminer, ainsi que le physique de l’emploi, avec ses 6’1 et 190 lbs. Évoluant à la droite de Zetterberg jusqu’à maintenant, Larkin, avec son talent offensif combiné à sa conscience défensive, devrait s’intégrer à l’organisation des Red Wings sans problème. Il a d’ailleurs déjà brisé la glace y allant de ce puissant et précis tir du poignet pour marquer son premier but dans la LNH:

Le calendrier chargé de la LNH en comparaison avec celui de 37 matchs des circuits universitaires risque toutefois d’engendrer un ralentissement à mesure que la saison progressera.

Artemi Panarin, 23 ans, ailier gauche, Blackhawks de Chicago

Embauché comme joueur autonome cet été, Panarin a un avantage sur les autres, ayant non seulement évolué dans la KHL pendant quelques années mais y ayant dominé la compétition avec ses 62 points en 54 matchs. Un manieur de rondelle de haut niveau au coup de patin explosif, Panarin connaît des débuts impressionnants avec ses deux buts et autant de mentions d’aides à ses trois premiers matchs:

Même s’il est utilisé tantôt avec Kane, tantôt avec Toews, il faut s’attendre à le voir subir une baisse de régime plus tard dans la saison, lui dont l la charpente de 170 lbs risque de s’essouffler à force de lutter contre des joueurs beaucoup plus costauds sur une surface de jeu à l’espace plus restreint que ce qu’il a connu en Russie.

Nikolaj Ehlers, 19 ans, ailier, Jets de Winnipeg

Les Jets ont peut-être en Ehlers le catalyseur offensif dont ils ont besoin pour marquer les gros buts et les emmener au prochain niveau. La saison 2014-15 de Ehlers, avec les Mooseheads de Halifax, démontra sans équivoque que sa production passée n’était pas que le fruit de la présence de MacKinnon et Drouin dans son équipe. Et si ses 101 points en 51 matchs réguliers n’étaient pas suffisants, ses 31 points en 14 matchs éliminatoires ont confus les sceptiques plus têtus.

L’électrisant Danois a l’occasion, en ce début de saison, d’exploiter son tir du poignet meurtrier, ce qu’il n’hésite pas à faire comme en témoignent ses 10 tirs au but en deux matchs.

Oscar Lindberg, 24 ans (le 29 octobre), centre, Rangers de New York

Après avoir poursuivi sur la lancée entamée en matchs pré-saison avec quatre buts lors des trois premiers matchs de la saison régulière, Lindberg représente LA surprise de la première semaine de la saison. Flanqué de Stalberg et J.T. Miller, le Suédois de 6’1 a marqué quatre buts en seulement trois matchs.

Le prototype du joueur complet, il risque cependant de voir ses chances d’être nominé pour le Calder amenuisées par la profondeur offensive et le calibre des Rangers. Avec Brassard et Stepan au centre des premier et deuxième trios, son temps de glace et ses opportunités en avantage numérique seront probablement limités.

Mentions honorables : Max Domi (Coyotes), Noah Hanifin (Hurricanes), Sam Reinhart (Sabres) et Sergei Plotnikov (Penguins).

Soirée de premières

Alors qu’on sait depuis vendredi que Mike Condon disputera ce soir son premier match dans la LNH, on a appris cet après-midi qu’il affrontera un gardien qui subira également son baptême des grandes ligues. Andrew Hammond blessé à l’aine, c’est donc à O’Connor, embauché par les Sens au printemps (après que plusieurs équipes l’eurent courtisé) que revient la tâche de donner un soir de congé au partant Craig Anderson:

On peut dire que leurs entraîneurs ont choisi une situation qui saura mettre leurs nerfs à l’épreuve! #Rivalité

Les deux jeunes devront s’attendre à se faire poivrer dès le début, leurs adversaires respectifs désirant sans doute les mettre à l’épreuve tôt dans la rencontre.

En rafale

– Il faut vraiment être malchanceux (ou victime de vaudou) pour se faire frapper par-derrière même lorsqu’assis au banc… :

– Les deux premiers des trois points amassés par Galchenyuk samedi lui ont permis de surpasser deux légendes (dans leur parenté):

Deux tweets qui démontrent une fois de plus que Lefrançois est toujours à l’affût de LA nouvelle. #ScoopHunter #TravailleurInfatigable #JournalismeÀSensation

– Brad Marchand souffrirait d’une commotion cérébrale résultant du coup à la tête que lui a asséné Dale Weise, hier :

À la décharge de Weise, avec un pif comme ça, Marchand n’est pas facile à éviter!

– Dix surprises lors de la première semaine du calendrier régulier : LIEN

– Le joueur recrue Robby Fabbri, des Blues, a subi une blessure au haut du corps hier :

Le jeune attaquant aurait possiblement été inclus dans la liste du début de l’article, n’eut été de sa blessure. #Explosif #BienEntouré

– Lorsque s’entamera le match d’ouverture du CH, il en aura déjà disputé trois sur les patinoires adverses :

Ça fait presque autant de cérémonies que pour un curé pendant la Semaine Sainte! #MoinsLeVinDeMesseEtLesCraquelins

– Entrevue de Mathias Brunet avec l’ancien patineur artistique David Pelletier, qui œuvre maintenant à titre d’instructeur de patinage pour les Oilers d’Edmonton : LIEN

– Question pertinente : Connor McDavid explosera-t-il, comme Crosby, dès sa première saison ou connaîtra-t-il des débuts solides, mais plus modestes, à la Nathan MacKinnon? LIEN

– Certains partisans prennent le sport trop à cœur. On fait présentement circuler une pétition réclamant une enquête sur un prétendu complot anti-Jays : LIEN

Ma théorie est que ceux qui ont causé la perte des Blue Jays étaient également derrière l’assassinat de JFK et l’effondrement des Twin Towers, en plus d’héberger Elvis, Tupac et Michael Jackson.

Bon match!

Hockeyment vôtre,

Serge Côté

 

PLUS DE NOUVELLES