Maxime Talbot raconte la fois où il a bien cru passer au Canadien

Maxime Talbot aura jouer pour plusieurs équipes, tout au long de sa carrière, avant de se retrouver dans la KHL, avec le Lokomotiv Yaroslavl, et d’y jouer plus d’une centaine de match depuis 2016.

Toutefois, jamais le Québécois n’aura porté l’uniforme du Canadien, chose qu’il regrette encore aujourd’hui.

Par contre, il est possible que ça ait passé proche… Au moins une fois.

Le 5 juillet 2013, mon collègue Maxime Truman croyait que ce serait chose faite.

Maxime Talbot pensait lui aussi bien aller à Montréal, mais l’attaquant des Flyers s’était cassé la jambe à la suite d’un contact avec Mike Green, qui évoluait alors à Washington.

S’il ne s’était pas blessé, il avoue que sans avoir de confirmation concrète du tout, il croit bien qu’il pourrait avoir abouti à Montréal. 

C’est finalement le 31 octobre 2013 qu’il aura été échangé à l’Avalanche en retour de Steve Downie. Talbot a également porté l’uniforme des Penguins, évidemment (2005-2011), et des Bruins de Boston (2014-2016).

De l’autre côté de l’océan

Le vétéran de 34 ans a également discuté, à l’Antichambre, de sa vie dans la KHL. Il avoue qu’il était perplexe, mais se réjouit quand même de jouer au sein de la deuxième meilleure ligue au monde, s’évitant par la même occasion d’être anxieux par rapport à la Ligue américaine.

Déçu de la blessure l’ayant écarté de l’équipe olympique canadienne, Talbot qualifie la nouvelle d’une des plus grandes déceptions de sa carrière.

En Rafale

– Tranchant.

– Intéressant.

– Vu comme ça…

 

 

PLUS DE NOUVELLES