Max Pacioretty refuserait de jouer sans le C la saison prochaine

L’entrevue du capitaine Max Pacioretty était probablement celle qui était la plus attendue aujourd’hui. Elle n’aura déçu personne…

L’Américain a livré un message rempli d’émotions et d’ouverture qui a duré plus de 20 minutes!

Pacioretty a longuement témoigné de son amour pour la ville de Montréal, et de ses partisans.

Il n’est pas dupe. Même s’il désirerait enfiler l’uniforme du CH pour l’entièreté de sa carrière, le franc-tireur sait que ce n’est pas forcément ce qui arrivera, puisqu’une saison aussi pitoyable est souvent accompagnée de changements drastiques.

En soulignant qu’aucun joueur du Canadien n’apprécie autant que lui le fait de jouer à Montréal, Pacioretty souligne qu’il est prêt à toutes éventualités, même si cela implique une transaction.

Même s’il apprécie toujours sa vie dans la métropole, Pacioretty avoue que la saison a été très difficile pour lui ainsi que ses coéquipiers sur le plan personnel. Les défaites successives pesaient sur les épaules des joueurs du CH, qui ressentaient beaucoup de pression…

En santé, le capitaine pourra commencer son entrainement estival dès maintenant. Il a avoué que c’était une blessure au genou qu’il avait subie lors du 2 mars dernier, alors que le Canadien affrontait les Islanders. Mine de rien, cette organisation a fait des progrès remarquables en ce qui concerne la transparence liée aux blessures des joueurs!

Dans un monde idéal, Pacioretty aimerait entamer les pourparlers avec Marc Bergevin dès cet été afin d’arriver au prochain camp d’entrainement avec une prolongation de contrat en poche. Il sait toutefois qu’il n’aura peut-être pas droit à ce privilège réservé aux excellents joueurs…

Jusqu’à ce moment de l’entrevue, Max Pacioretty a parlé comme un capitaine d’exception, acceptant l’entièreté du blâme pour ses mauvaises performances…

Je dois avouer que sa réponse à une question de Chantal Machabée m’a toutefois fait grimacer.

Un vrai leader devrait souhaiter ce qu’il y a de mieux pour son équipe, non? Si la haute direction du Canadien en venait à la conclusion que Max Pacioretty n’était pas le capitaine idéal pour l’équipe, il devrait conserver une attitude positive, en acceptant son sort pour le bien de l’équipe.

Malheureusement, à la fin de l’entrevue, Max Pacioretty a laissé l’impression à plusieurs journalistes qu’il ne sera pas de retour à Montréal l’an prochain.

A-t-il rencontré Marc Bergevin avant l’entrevue? S’exprimait-il en connaissance de cause?

On ne le saura jamais. Reste que l’avenir de Max Pacioretty sera la question la plus intéressante entourant l’été du Tricolore.

En Rafale

– Max Pacioretty affirme que le Canadien n’était pas prêt dès le camp d’entrainement.

– Deslauriers adore également jouer à Montréal.

– Peut-on le croire?

– Mete pourrait-il intéresser l’équipe canadienne?

– Carey Price ne veut pas penser au hockey cet été.

– À Montréal, Claude Julien est la seule personne qui ne rencontrera pas les médias…

PLUS DE NOUVELLES