Un journaliste sur le « beat » du Canadien s’est fait répondre promptement par Max Pacioretty | En rafale

Publié le 20 avril 2017 à 14:02 par

Jeff Drouin

Coudonc, les gens sont à fleur de peau cette semaine. Après Adonis Stevenson et Jean Pascal, c’est maintenant Max Pacioretty qui a été atteint par un propos. Un journaliste sur le beat du Canadien lui a demandé si ça l’inquiétait de ne toujours pas avoir marqué. Voici de quelle façon a répondu le capitaine.

C’est normal que le 67 soit « frustré » par ce type de question puisqu’il demeure un marqueur naturel et un joueur qui a le bien de l’équipe à cœur. S’il commence à bouillir devant les journalistes, explosera-t-il sur la glace ce soir? Daniel Brière croit que ce sera justement le cas, lui. Et tout comme Brière, l’insider Darren Dreger croit lui aussi que Patch explosera bientôt.

Un peu comme j’en parlais tard hier soir, Dreger a souligné l’intensité des partisans du Canadien qui passent d’un extrême à l’autre en peu de temps. Il a également défendu Tomas Plekanec et son jeu peu inspiré cette saison. Dreger est donc plus gentil avec les joueurs du Canadien que ne peuvent l’être les partisans de la Flanelle.

Dreger a aussi ajouté ce matin lors de son entrevue que tout était exagéré dans le conflit Sabres-Eichel-Bylsma… Pourtant, quelques minutes après, Dan Bylsma et Tim Murray ont été congédiés.

Pouvons-nous cesser d’être très négatifs le lendemain d’un revers ou trop excité lorsque le Canadien gagne? L’équipe est en séries. Cette série est égale (2-2), donc ils sont toujours bien vivants. C’est avec ce type de question lancée à Max Pacioretty que certains agents libres ne veulent pas signer avec le Canadien de Montréal, selon Georges Laraque.

En rafale
Rappel : Alexei Emelin devrait jouer ce soir, mais le Canadien mentionne qu’une décision sera officiellement rendue lors de la période d’échauffement.

– Pierre McGuire y va d’une prédiction très sécuritaire. Il prédit que la série Rangers-Canadiens atteindra le match ultime. [TSN690]

– Dean Lombardi pourrait-il devenir le prochain directeur général des Sabres de Buffalo.

– Juste parce qu’elle est vraiment bonne. Ça, c’est le genre d’humour que j’aime.