Max Pacioretty a adoré le geste controversé de Lias Andersson

Même si je suis d’accord avec lui, disons que je crois que Max Pacioretty n’a pas choisi le bon moment pour supporter un joueur encombré par la controverse.

Laissez-moi vous mettre en contexte.

Hier soir, suite à la défaite de son équipe en finale du Championnat du Monde junior, le capitaine des Suédois Lias Andersson a décoché sa médaille d’argent en flèche, dans les estrades. Le jeune homme était émotif, évidemment, et en larmes.

Les réactions, qu’elles soient positives ou négatives, ont fusé de partout. Plusieurs l’ont qualifié d’immature, et ont clamé qu’il ne méritait pas son titre de capitaine en raison d’actions irrespectueuses comme celle-ci. A-t-il vraiment manqué de classe? Tout dépend du point de vue. On peut dire qu’il est mauvais perdant, mais aussi qu’il met la barre très haute et qu’il n’accepte pas la défaite. Tu gagnes ou tu perds. Il n’y a pas de deuxième place, et ça semble être la mentalité du jeune homme.

Max Pacioretty a trouvé que sa réaction a démontré à quel point il jouait avec émotion et voulait gagner. Il a adoré ça.

Il n’aurait pas dû se prononcer. Lorsqu’un débat comme ça éclate et que tu es déjà au coeur des critiques, ce n’est pas la meilleure décision que de se positionner, que ce soit d’un côté ou l’autre. Suite à ce commentaire, plusieurs internautes ont réagi de façon critique, blâmant le #67 de défendre un manque de classe évident. Ils y ont par la même occasion pointé à quel point il n’était pas en mesure de parler d’émotion.

Ce sont des commentaires qu’il aurait pu éviter…

Mais comme j’ai dit, je suis du même avis.

On joue au hockey pour remporter un championnat, pas pour arriver deuxième. Ce qu’il a fait était spontané, sur le moment de la défaite. Andersson est encore jeune, et n’importe qui ayant suivi le parcours du jeune homme jusqu’à aujourd’hui peut savoir qu’il est un capitaine exceptionnel. Il a montré de la passion. Il a montré qu’il était très critique envers lui-même et qu’il n’acceptait pas un prix de consolation.

Selon ses explications, il trouvait qu’un partisan la méritait plus et qu’il la chérirait davantage.

Malheureusement (oui) pour lui, le partisan lui a retourné sa médaille. Et il a été très clair quant à son état d’esprit.

En Rafale

– Barry Trotz sera l’entraîneur-chef de la Division Métropolitaine.

– Grand Papa Patrick!

– Une parade de la médiocrité.

– Félicitations.

– Ça devrait venir sous peu.

PLUS DE NOUVELLES