Matt Duchene ne devrait pas rester à Ottawa

Au-delà des rumeurs de transaction entourant les Sénateurs d’Ottawa, il y a une base d’amateurs qui attend patiemment de voir si les dirigeants de l’équipe sauront gérer de façon légitime la restructuration de l’équipe. La dernière année aura été catastrophique et la dernière conséquence de cet effet domino sera officielle lorsque l’Avalanche du Colorado obtiendra le choix des Sénateurs lors de la loterie du repêchage. Disons que la gestion a loin d’avoir été parfaite, depuis quelque temps.

Il faut comprendre une chose : si les amateurs et journalistes s’inquiètent du futur de l’équipe pour plusieurs raisons différentes, un joueur qui s’apprête à signer une prolongation de contrat de 8 ans à cet endroit a certainement les mêmes inquiétudes.

Matt Duchene, qui a maintenant dépassé la barre des 100 matchs avec l’équipe ottavienne, continue de faire la une dans la capitale nationale ainsi qu’à travers la LNH.

A-t-il vraiment des raisons de vouloir signer une nouvelle entente à Ottawa?

En premier lieu, son agent devra analyser la situation de l’équipe et se poser des questions :

  1. Le plan des Sénateurs pour redevenir prétendant aux séries éliminatoires est-il logique et soutenable?
  2. La direction des Sénateurs sera-t-elle en mesure d’exécuter ce plan?
  3. Est-ce que ce plan convient à mon client, considérant le terme du contrat qui est visé?

Il s’agit là d’une question d’interprétation, mais il faut avouer qu’il serait logique pour son agent d’en venir à une conclusion négative, surtout lorsqu’on considère le fait que Eugene Melnyk ne semble pas enclin à lui offrir plus de 8 millions de dollars par année.


(Crédit: TSN)

Cessons de faire attention aux rumeurs et posons-nous la question :

Matt Duchene aurait-il avantage à quitter les Sénateurs à la date limite afin de tenter de remporter la Coupe Stanley ce printemps, sachant qu’il pourra dès le 1er juillet signer une entente qui lui est convenable au niveau du salaire annuel, et ce avec une équipe qui aspire au titre?

L’un des seuls avantages qui accompagnent l’option de rester à Ottawa est l’année supplémentaire de salaire garanti – s’il signe un contrat cet été, il ne pourra signer que pour sept ans, et non huit.

Par contre, les Sénateurs lui offrent huit millions de dollars pendant huit ans (64 M$) et il obtiendrait sans doute cet été un contrat de sept ans et neuf millions de dollars annuels (63 M$). À moins d’un ‘sign-and-trade’ dans les prochaines semaines. 

Perdre un million de dollars pour les avantages énoncés plus haut, c’est un pari que Matt Duchene devrait prendre.

Et selon moi, il n’y a pas de doute qu’il le prendra.

En Rafale

– Question qui se pose.

– Gallagher, trop humble.

– Bryce Harper tarde, et tarde… et tarde.

– St Tite accueille la Classique hivernale de la LHJMQ.

PLUS DE NOUVELLES