Martin McGuire croit que ce n’est pas Milan Lucic qui sera le joueur des Oilers ciblé par le CH

Les différents observateurs de la planète hockey créeront toujours des scénarios afin de se débarrasser des contrats qui empoisonnent la masse salariale de l’équipe locale.

C’est inévitable.

Cependant, ces spéculations prennent toujours une ampleur différente lorsque c’est le Canadien qui est ciblé par les journalistes de l’extérieur.

La spéculation entourant l’arrivée de Milan Lucic à Montréal a donc fait boule de neige, se transformant tranquillement en une sorte de rumeur…

On comprend entièrement Allan Mitchell d’avoir ciblé le Canadien comme porte de sortie de Milan Lucic. Après tout, l’intérêt de Marc Bergevin à l’endroit du colosse lors de l’été 2016 a été bien documenté. Claude Julien pourrait alors retrouver son chouchou et le CH pourrait profiter de l’occasion pour se libérer du contrat d’un joueur dont la santé est encore plus discutable que la situation contractualelle, Andrew Shaw.

Tous ces facteurs ne rendront pas Marc Bergevin aveugle. Faire l’acquisition d’un ailier d’une lenteur épouvantable dont le contrat pèse pour 6 millions de dollars jusqu’en 2024 serait de la pure folie.

À raison, Martin McGuire estime donc que cette spéculation a été tirée du pays des merveilles.

Les directeurs généraux qui tendront l’oreille aux Oilers lorsque les pourparlers tourneront autour de Lucic seront gourmands. Il faudra que Peter Chiarelli leur offre divers actifs accompagnant le colosse afin qu’une transaction soit conclue.

Martin McGuire rappelle toutefois que les deux équipes seront d’excellents partenaires de danse. Les Oilers cherchent un ailier rapide, tandis que le Canadien se cherche un centre…

McGuire revient donc aux éternelles spéculations incluant Max Pacioretty et Ryan Nugent-Hopkins. Il faut toutefois se demander si celles-ci sont toujours d’actualité…

En suivant la croyance populaire, les Oilers ont réalisé que Nugent-Hopkins était l’atout qui comblerait les besoins de l’équipe à l’aile… en le mutant à cette position.

L’ancien premier choix de l’encan de 2011 s’éclate à la gauche de Connor McDavid, ayant accumulé 11 points au cours des dix derniers matchs. N’est-ce pas parfait pour les Oilers?

Pouvoir miser sur un ailier de premier plan apte à évoluer au centre en cas de blessure, c’est du luxe. Le genre de luxe qui peut faire la différence dans une conquête de la Coupe Stanley…

Le Canadien sera peut-être forcé de trouver le remède à sa souffrance ailleurs. À la fin du segment ci-haut, McGuire lance un nom qui me trotte dans la tête depuis des semaines : Ryan O’Reilly.

L’arrivée de l’excellent Casey Mittlestadt à Buffalo combinée à la présence de Jack Eichel et de Sam Reinhart pourrait pousser les Sabres à bouger le vétéran centre. Un joueur aussi important ne sera toutefois pas vendu à rabais…

Marc Bergevin serait-il prêt à inclure le nom de l’un de ses espoirs entre les poteaux, de Victor Mete ou même de son premier choix au prochain encan pour acquérir ce centre dont rêve Claude Julien?

On devrait avoir la chance d’en reparler bientôt…

En Rafale

– L’espoir des Canucks, Adam Gaudette, met la main sur le trophée Hobey Baker!

– Ça, c’est excitant!

– Nous sommes choyés d’avoir vécu un moment comme celui-là.

– Ça ne devrait pas être trop compliqué pour lui demain.

 

PLUS DE NOUVELLES