Martin Brodeur désirait devenir le directeur-général des Sabres, l’été dernier

Vous a-t-on déjà dit que le 31 Thoughts d’Elliotte Friedman est une mine d’or?

Je croyais en avoir fini avec ce texte, mais il semblerait bien que non.

On y mentionnait dedans que Martin Brodeur avait, contrairement aux croyances populaires, passé une entrevue pour devenir le prochain directeur général des Sabres de Buffalo. Doug Armstrong était d’ailleurs préparé à cette possibilité, avant que les Sabres n’engagent Jason Botterill.

Faire un resumé d ou on en est rendu avec les wjc.

Brodeur agit présentement à titre d’assistant au directeur général, chez les Blues, mais souhaite sans contredit obtenir un poste de DG dans la LNH d’ici trop longtemps. Nous savons depuis quelque temps que c’est ce qu’il veut faire, et selon Friedman, s’il veut vraiment le faire, ce ne sera qu’une question de temps avant qu’il ne réussisse.

C’est donc dire que Doug Armstrong pourrait perdre un de ses bras droits, qui toujours selon Friedman, sont une très grande partie de son succès à St-Louis. Réussir à s’entourer de bonnes têtes hockey est l’une des choses les plus importantes à faire, lorsque tu obtiens ce poste, et il l’a fait avec brio en engageant Brodeur et en conservant les services de Bill Armstrong, qui est le cerveau derrière les sélections de l’équipe, au repêchage.

Cette information vient à un moment assez intéressant, à Montréal, et on ne peut pas passer sous silence que si Marc Bergevin quitte le navire, il y a de très bonnes chances que Brodeur passe une entrevue avec Geoff Molson…

L’ancien gardien des Devils sera intronisé au Temple de la Renommée, l’an prochain.

En Rafale

– Si l’on se fie à Friedman, cette information était donc fausse.

– Bien franchement, c’est tant pis pour ESPN.

– Un beau plateau atteint.

– Ça relève de la folie.

– Seigneur. Et le nombre de buts est en hausse…

– La jeunesse à l’honneur.

– Un troc de jeunes joueurs.

PLUS DE NOUVELLES