Markov et Radulov ne sont pas revenus à cause d’une partie de cartes?

Souvent, on est là à se questionner, à se demander pourquoi un tel geste ou un tel échange a été effectué. L’été dernier, tout le monde était désappointé par les départs d’Andrei Markov et d’Alex Radulov. Le Québec était même outré puisqu’on perdait un défenseur qui a joué tout près de 1000 matchs avec cet uniforme sur le dos… On perdait également, en Radu, un joueur déterminé et surtout, très passionné.

Pourquoi sont-ils partis? Est-ce vraiment à cause des demandes salariales trop élevées? Et si c’était pour une tout autre raison?

Fidèle aux habitudes de la station, Mike Bossy était en ondes hier lors de l’émission de Jean-Charles Lajoie, sur le 91.9 Sports, et il a confié quelque chose de TRÈS captivant. Selon des sources très certaines, à la suite de l’élimination du Canadien le printemps passé, la chicane Pacioretty-Bergevin aurait débuté dans l’avion.

La chicane était prise depuis la défaite contre New York. Les deux Russes jouaient aux cartes et Bergevin ne l’a pas pris. Bergevin est entré dans l’avion et il a vu que Markov et Radulov qui jouaient aux cartes dans le fond de l’avion. Bergevin ne l’a pas pris, il a fait des grimaces et trouvait que ça n’avait pas de l’allure. Pacioretty lui aurait dit : « Voyons donc, la saison est finie, Marc. » C’est là que la friction est partie. Pacioretty aurait même demandé à quitter au début de la saison… – Bossy

Donc, au final, si les deux Russes ne sont plus avec le Canadien de Montréal, c’est à cause d’une joute de cartes, où les deux joueurs semblaient se foutre d’avoir été éliminés? C’est du moins ce que semblait penser Bergevin.

Peu importe, aujourd’hui, ils ne sont plus avec l’équipe et ç’a titillé beaucoup le capitaine. Partira-t-il lui aussi?

En rafale

– Marc Bergevin s’est montré très émotif et plus transparent sur les ondes du 98.5.

– François Gagnon a entièrement raison…

– À quand une nouvelle coupe Stanley au Canada? Les Jets de Winnipeg réussiront-ils cet exploit?

– Une saison décevante également du côté de la ECHL.

– Jeffrey Loria… Une vraie plaie.

PLUS DE NOUVELLES