« Mark Stone ne veut plus être à Ottawa. Il ne veut plus jouer à Ottawa » – Louis Jean

Même si Mark Stone a signé les quatre copies d’un contrat professionnel le 3 août dernier, il n’est pas plus heureux. Un accord très lucratif de 7.35 millions de dollars, mais pour un an seulement. On a de quoi se poser quelques questions à partir de là. Puis, même si le but de Pierre Dorion est de conserver les services du joueur d’impact de 26 ans, Stone n’a pas envie de poursuivre, lui… Puisqu’il est question de Dorion, allez voir le malaise via cette vidéo. Ça se passe à 4 minutes 47. Quelle est la chose face à laquelle tu es le plus optimiste pour les Sénateurs? Après un moment de silence, Dorion cite ceci : Euh… On est une équipe!

Stone… que se passera-t-il avec lui? Selon un rapport déposé par Louis Jean, le joueur n’a plus envie de se tenir dans le vestiaire et l’entourage des Sénateurs, il veut quitter cet environnement. Qui veut réellement poursuivre sa carrière au sein d’une équipe qui coule, tel le Titanic. Bref, voici le dialogue de Jean au sujet du dossier Stone : «Ce qu’on m’a dit, c’est que Mark Stone ne veut plus être à Ottawa. Il ne veut plus jouer à Ottawa. Il est frustré, car il voit la direction vers laquelle le club s’en va. L’équipe n’est pas capable de retenir ses bons joueurs.»

Il dit à voix haute ce que la plupart de ses coéquipiers doivent penser et ce que les amateurs ainsi que les spécialistes évoquent.

Par contre, s’il devient le prochain capitaine des Sénateurs d’Ottawa et que le potentiel des espoirs se hume facilement, est-ce que ça pourrait lui permettre de demeurer avec l’équipe? On peut spéculer à outrance, mais le discours actuel du principal intéressé n’offre absolument rien de positif, tout comme le non verbal de Guy Boucher. Le plan de cette équipe demeure très brouillon, ce qui rend les fanatiques encore plus désappointés que ceux qui supportent le Canadien de Montréal.

Petit bémol ici : Stone a démenti la rumeur de Louis Jean, tout en indiquant qu’il ne savait pas il était qui. Qui dit vrai?

Rien ne va plus, mais Eugene Melnyk et Pierre Dorion doivent faire leur jeu.

En rafale

– 50/50 pour les deux cerbères du Canadien.

– Le dossier de Sam Reinhart a de l’avance sur celui de William Nylander. Celui-ci est done deal!

– Des paroles très justes de Paul Stastny, un bon ami de Max Pacioretty.

– Une paire de mains très vives et un briseur de chevilles!

– Voici l’explication officielle du dossier Jake Dotchin.

PLUS DE NOUVELLES