Marc Bergevin pourrait tenter de combler un besoin insoupçonné cet été

Pour les partisans des 27 équipes de la LNH ne compétitionnant plus pour la Coupe Stanley, c’est le début de la saison des désirs coupables.

À Montréal, on s’imagine l’arrivée d’un O’Reilly au milieu, d’un Hanifin à l’arrière et même d’un Tavares, qui viendrait porter cette attaque anémique sur ses épaules. Aujourd’hui, il est encore beaucoup trop tôt pour mettre une croix à l’encre indélébile sur ce scénario de rêve…

Le fait est toutefois qu’il s’agit d’un plan A. Dieu sait que les plans A au hockey aboutissent rarement…sinon, on aurait déjà acquis un centre du top 6 à Montréal.

Sans perdre complètement espoir, il faut réaliser qu’au lancement de la campagne, la possibilité la plus forte est que le CH mise sur Jonathan Drouin, Phillip Danault et Tomas Plekanec à titre de trois premiers centres. Un scénario peu séduisant, mais fort réaliste…

Si tel est le cas, le Canadien pourrait retrouver les mêmes problèmes. Hormis Torrey Mitchell  – qui a été échangé après peu de temps aux Kings de Los Angeles – l’équipe n’a jamais compté sur un centre défensif droitier de soutien pour prendre les mises au jeu importantes en territoire défensif.

C’est d’ailleurs l’une des causes qui pourraient expliquer sa piètre efficacité avec un homme en moins lors de la dernière campagne…

Pour remédier à ce manque, Marc Bergevin pourrait se tourner vers le marché des agents libres. Deux candidats cadrent particulièrement au profil recherché.

Jay Beagle

Le quatrième centre des Capitals excelle au cercle des mises en jeu avec une efficacité de 58,5%. Meneur au chapitre des minutes disputées en désavantage numérique, il pourrait certainement offrir un coup de main au Canadien…

Il ne faudrait pas être surpris si Marc Bergevin tentait de procéder à sa signature, puisqu’il s’agit d’un joueur possédant une fougue sans égal. Beagle pourrait faire partie du changement d’attitude orchestré par le DG montréalais.

Kyle Brodziak

Le centre des Blues remporte moins de mises en jeu que Beagle, mais plus est efficace défensivement. Cette année, Brodziak était le centre le plus utilisé par les Blues en infériorité numérique.

Il ne faut toutefois pas s’attendre à ce que sa récolte offensive de 33 points devienne coutume. Suite au départ de Paul Stastny, Brodziak a par moments évolué au deuxième centre, où il a amassé beaucoup de points…

Même si ces solutions pourraient bien intéresser Bergevin, elles ne sont pas optimales. Après une bonne saison, ces joueurs chercheront une entente lucrative qui pourrait nuire au CH à moyen terme.

Le Canadien possède une profondeur à l’aile qui pourrait lui permettre d’insérer Andrew Shaw au poste de quatrième centre de l’équipe délégué aux mises au jeu défensives. Shaw a déjà évolué à maintes reprises au centre à Chicago, et excellerait à ce poste.

Accepterait-on d’utiliser un joueur qui empoche 3,9 millions par année au sein d’un quatrième trio?

Un jour, il le faudra…

En Rafale

– Le Canada s’incline devant le Suisse au Championnat du monde. Il affrontera donc les États-Unis pour la médaille de bronze…

– Si vous souhaitez voir les déboires canadiens présenté par un site suisse, c’est ici que ça se passe.

– Pour sa part, Jacob De La Rose pourrait mettre la main sur la médaille d’or.

– Physique ce Fleury!

PLUS DE NOUVELLES