Marc Bergevin est très très mal conseillé

Le Canadien renouera avec l’action ce soir, du côté de Washington, alors qu’il devra se batailler contre un adversaire redoutable, les Capitals. Réussira-t-il à stopper cette séquence de trois défaites consécutives? Les joueurs doivent éviter cela avant de reprendre l’avion vers Montréal, pour y affronter les Bruins demain, à la maison.

Jasons un peu de cette organisation qui s’en va directement vers l’iceberg du Titanic.

À l’Antichambre hier soir, les panelistes n’ont pas écouté les demandes du Canadien et ont été très virulents envers cette organisation qui a besoin d’une bouée de sauvetage. Guillaume Latendresse a offert la manchette suivante, au sujet des partisans : « On ne peut pas les laisser tomber! »

L’ancien numéro 84 a amplement raison et pour éviter que ça se détériore encore, Marc Bergevin et son groupe doivent présenter un plan aux partisans. Ils ne peuvent pas se permettre de laisser trop de partisans sortir de leur cour.

Les boys ont d’ailleurs jasé du sentiment d’appartenance. Ils ont aussi jasé des fameux recruteurs du Canadien de Montréal. François Gagnon est revenu sur le recruteur qui a dit à Marc Bergevin de laisser aller Andrei Markov parce que David Schlemko allait le remplacer… et il a vivement suggéré à Bergevin de la sacrer dehors tout de suite. Ouch!

Parlant des conseillers du directeur général, Alain Chainey s’est présenté sur les ondes du 91.9 Sports hier et disons qu’il a été TRÈS volubile. Selon lui, Marc Bergevin est très très mal conseillé par son groupe de recruteurs et on l’a vu la saison passée avec un Dwight King, un Steve Ott ou un Andreas Martinsen. Bergevin prend des décisions, mais il consulte son groupe, qui évalue très mal les joueurs adverses. Il y a quelqu’un quelque part qui conseille mal Bergevin et le Canadien ne va nulle part et il recule, toujours selon Chainey.

Même si le Canadien détient une tonne de choix en vue du prochain repêchage, tout comme les recruteurs professionnels, du côté des amateurs, on ne semble pas mieux équipé.

Au final, Marc Bergevin est mal conseillé par son groupe d’hommes avec qui il est en amour par-dessus la tête. Que faire?

En rafale

Dany Dubé a mentionné en ondes hier qu’il garderait Nicolas Deslauriers sur la première unité du Canadien. Vous savez quoi, je suis totalement en accord avec Dubé. Il demeure un catalyseur d’énergie parfait pour Jonathan Drouin et Alex Galchenyuk. Il est (serait) un complément parfait pour ce duo.

– Le regard méchant de la petite Markov.
 – Un peu comme Wayne Gretzky à l’époque, Erik Karlsson est échangeable.

– Tout comme à la chaise musicale, ce n’est pas bon de tomber entre deux chaises.

– Un billet très intéressant de Mathias Brunet au sujet de la pression d’être le meilleur espoir québécois.

PLUS DE NOUVELLES