Marc Bergevin est toujours aussi prévisible | Est-ce la vérité concernant Carey Price? | Le bisou de la mort pour Therrien?

Avec ce genre de journée bourrée, je suis content de pouvoir m’évader ce soir afin de participer à notre joute amicale annuelle du temps de Fêtes, pour décompresser et me changer les idées. J’en ai tellement besoin, que je me suis fait remplacer pour l’après-match…

Revenons au Canadien…

On jase de même, mais je ne serais pas surpris d’apprendre que Mark Barberio est à Montréal pour y demeurer.

Pourquoi?

Parce qu’il devrait être soumis à nouveau au ballottage afin de retourner en bas (à St.John’s) et que ça passerait mal de l’avoir amené avec le grand club pour un match ou deux seulement, en le faisant jouer, et en l’envoyant en bas par la suite. Comme je le soulignais hier, Barberio cadre parfaitement avec le Canadien. La défensive a besoin de sa mobilité afin de générer quelques flashs supplémentaires et relancer l’attaque du Canadien vers le territoire adverse.

Je vais être franc, j’aime mieux le style de jeu offert par Barberio que l’erratique jeu que propose Alexei Emelin. Emelin rayé pour être transigé ou Jarred Tinordi rayé afin de soigner une blessure à la main ou une possible commotion (protocole de 7 jours)? L’option numéro deux me semble plus que plausible. #ÀSuivre

Au fait, concernant Barberio, ce n’est qu’une déduction de ma part et je souhaitais vous la partager!

Ah oui! Tsé, lorsque je vous mentionnais que ça ne regardait pas bien pour Carey Price… que sa rehab ne « roulait » pas comme prévue, qu’un autre traitement était actuellement testé et que si les résultats n’étaient pas concluants, Carey Price devrait être officiellement opéré. Sans omettre l’info que Serge a lancé concernant une possible saison comprise pour le cerbère numéro un du Canadien. Bref, lors de son point de presse, Marc Bergevin a servi (encore) de la bouillie pour les chats :

Comment peut-il citer que tout roule comme prévu, alors que tout porte à croire que ce n’est pas le cas? Pour moi, l’arrivée de Ben Scrivens démontre clairement que la situation de Carey Price est plus que nébuleuse.

On verra bien s’il sera réellement de retour dans 14 jours…

Il a aussi endossé son coach et ses joueurs dans cette tempête en spécifiant que c’était le même coach et les mêmes joueurs… Il a même ajouté qu’il y a un mois, on lui mettait la Coupe Stanley entre les mains, alors qu’aujourd’hui, on le crucifie.

Est-ce le bisou de la mort? Je ne crois pas… du moins, pour l’instant!

On dirait qu’il avait planté la même cassette que Michel Therrien tellement les propos concernant sa formation rejoignaient ceux que le coach utilise match après match, depuis trois ou quatre rencontres :

Après deux meetings à huis clos entre les joueurs, cette fois-ci, c’est le grand patron qui a jasé :

Ce soir, nous allons voir si les joueurs répondront présents, à leur patron. Si ce n’est pas le cas, est-ce que ça voudra dire que les joueurs lancent un message à Bergevin? On veut du support, Marc! On veut que tu remercies Michel, Marc! Finalement, je n’irai plus jouer au hockey et je vais analyser les joueurs du Canadien qui batailleront conte une équipe assoiffée (Lightning)! #Hehehe

Bref, il n’y a rien eu de nouveau, il a offert la poutine habituelle qu’il offre aux médias, il a souligné qu’il a passé plusieurs nuits blanches dernièrement et qu’il supporte davantage son coach lors des moments ardus.

Ailleurs chez le Canadien (et ses anciens)
– Michel Therrien a toujours le support de son vieux chum, Bob Hartley :

Si j’étais Hartley, moi aussi j’endosserais mon chum… et il n’a peut-être pas tort non plus!

– Je vous rappelle que Sven Andrighetto et Mark Barberio seront insérés au sein de l’alignement du CH et que Jarred Tinordi et Alexei Emelin analyseront la rencontre de la passerelle.

En tout cas, j’en connais quelques-uns qui jubilent en ce moment. #EmelinRayé

– Une fois de plus, Dany Dubé nous propose son plan de match personnel :

– J’espère que le Canadien est aussi prêt que son vestiaire :

– Le beau P.K. :

– La grande expérience? C’est bien le CH avec son optimisme débordant, ça :

– En passant, les funérailles de Dickie Moore ressemblaient à ça :

– Un peu comme monsieur Béliveau, tout le monde l’appréciait :

– Contrairement à Marc Bergevin, Peter Chiarelli est prêt à donner une Xe chance à Zack Kassian, mais si ça ne fonctionne pas, ce sera terminé :

C’est logique!

– Si Bergevin ne l’aime pas, Taylor Hall l’aime, lui :

Le pire, c’est qu’il touche de bons points. Le problème de Kassian se situe (ou situait) entre les deux oreilles.

Mettons que Peter Chiarelli y va avec des élocutions assez incendiaires, aujourd’hui :

– Et même si Marc Bergevin n’a pas colmaté le problème majeur, je suis d’accord avec cet énoncé de Martin Leclerc :

En rafale
Hey, les Bruins? Je dis ça de même là, mais Mathew Barzal a torché aujourd’hui, chez le Canada :

– Parlant de l’équipe Canadienne, elle a détruit le Danemark 6 à 1 :

Dans le gain du Canada, Anthony Beauvillier a inscrit son premier filet du tournoi et Julien Gauthier a été utilisé sporadiquement (empoisonnement alimentaire).

– Le capitaine du Lightning commence à être réellement écœuré que les journalistes le harcèlent avec sa situation contractuelle :


La vérité choque, non?

Ce renvoi du Lightning démontre possiblement un retour imminent de Tyler Johnson et Brian Boyle :

Donc, ça pourrait être du « poids » supplémentaire pour Tampa Bay, ce soir. #VsCH

– Je pense que Dan Bylsma et les Sabres redoutent énormément les six prochaines périodes :

– La bonne nouvelle du jour du côté des Canucks de Vancouver :

– Personnellement, l’organisation des Sénateurs d’Ottawa figure parmi les formations que je préfère le plus au sein de la Ligue nationale :

– Avec le quart de l’alignement dans le box des pénalités, je comprends Claude Giroux de la trouver drôle :

– Les propos d’Evgeny Kuznetsov démontrent que les Russes ne sont pas tous égoïstes :

– On se croirait à Thetford Mines certains soirs, vous ne trouvez pas? #Angleterre

Ah oui, à la Coupe Spengler, le Canada s’est assuré d’une place en demi-finale en ramassant un gain de 2 à 0, contre le HC Davos. Guy Boucher doit être fier de ses troupes!

PLUS DE NOUVELLES