Marc Bergevin a toujours quelques dossiers importants à régler

Ce n’est toujours pas le temps des vacances pour Marc Bergevin.

Bien sûr, il s’intéresse à certains agents libres. Il jongle même avec les possibilités qui s’offrent à lui concernant l’avenir de Max Pacioretty…

Mais au-delà de cela, il devra s’entendre avec cinq de ses joueurs qui sont présentement agents libres avec restriction. Explorons leur situations…

Phillip Danault

L’intérêt entre les deux partis est mutuel. Le centre québécois a souvent manifesté son désir de s’entendre à long terme avec le CH. Pas besoin d’être un spécialiste de la synergologie pour déceler l’admiration de Marc Bergevin à l’endroit Danault lorsqu’il en parle!

Malgré cela, les négociations seront compliquées. Encore une fois, le DG du Tricolore n’est pas parvenu à embaucher un centre de premier plan. Danault se retrouve donc à être le meilleur centre naturel chez le CH.

Sachant qu’il y avait un grand intérêt sur le marché des transactions à son endroit et que le Canadien possède beaucoup d’espace sous le plafond salarial, Danault peut demander BEAUCOUP d’argent. Marc Bergevin devra garder son sang-froid et jouer la ligne dure avec son centre. Surpayer Danault pourrait nuire au CH dans quelques années…

Tout contrat offert au centre excédant un an le mènera à l’autonomie complète.

Kerby Rychel

Rychel a très bien fait lorsqu’il a été rappelé cette année par la CH. Toutefois, la compétition à l’aile pourrait le mener à être rétrogradé dans la Ligue américaine…

Pour dissuader les équipes qui voudraient le réclamer au ballottage, le Canadien pourrait lui offrir un pacte de deux ans à un volet similaire à celui offert à Matthew Peca. Si le Canadien ne tient pas vraiment à lui, Rychel pourrait devoir accepter un simple contrat à deux volets…

Joel Armia

Voilà un cas assez compliqué. Tout comme Jacob De La Rose et Phillip Danault, Joel Armia peut recourir à l’arbitrage. Puisqu’il vient de connaitre une excellente saison, Armia pourrait obtenir un bon salaire devant un arbitre. Inutile de vous mentionner que ce processus peut vraiment envenimer la relation entre un joueur et son équipe

Armia aura droit à l’autonomie complète dans deux ans. Marc Bergevin pourrait lui offrir un salaire annuel excédant ses attentes pour une seule saison, question d’évaluer ce qu’il peut offrir à l’équipe. Suite à cela, Armia sera toujours agent libre avec restriction et la table mise pour une longue entente profitable aux deux partis.

Jacob De La Rose

Le Canadien a tout fait pour ne pas soumettre Jacob De La Rose au ballottage lors de la dernière saison. Il serait surprenant que le Suédois joue ailleurs que dans la LNH cette année…

On verra rapidement si l’organisation lui fait confiance au point de lui offrir un contrat à long terme. Dans tous les cas, le salaire annuel de ce quatrième centre ne devrait pas être très élevé…

Michael McCarron

McCarron est à plusieurs années de l’autonomie complète et n’a pas le droit à l’arbitrage. Le jury n’est pas unanime quant à son potentiel chez les professionnels…

Pour les deux partis, l’idéal serait surement une entente d’un an à deux volets. Le géant serait soumis au ballottage au début de l’année. Aucun rappel : on le laisse se développer sous les judicieux conseils de Joel Bouchard.

Son cas sera ensuite réévalué lors de l’été 2019. Puisque c’est un choix de premier tour, la clémence de l’organisation à son endroit sera assez élevée.

En Rafale

– Joe Thornton sera de retour à San Jose. C’est une formalité…

– Rien de nouveau en ce qui concerne Anthony Duclair.

– Signature mineure à Tampa Bay.

– Que direz-vous si le CH ramenait Alexei Emelin à Montréal?

PLUS DE NOUVELLES