Marc Bergevin a-t-il trop écouté Claude Julien

Parfois, les lecteurs m’envoient sur une piste de réflexion. En regardant les courriels ce matin, l’un d’eux m’a réellement interpellé : et si Marc Bergevin avait trop écouté Claude Julien pour remodeler son équipe? Ses conseillers sont pourtant la chose la plus importante à ses yeux, mais peut-être s’est-il laissé berner par l’expérience de Claude Julien.

Julien ne semble pas apprécier diriger des athlètes russes, ça commence à être très connu. Sans aucune raison évidente, le pilote du Canadien a de la difficulté à composer avec cette nation. C’est du moins ce que les rumeurs prétendent. Ces mêmes « parleurs » prétendaient en début de saison que Marc Bergevin avait montré la porte de sortie à ses joueurs russes parce que Claude Julien n’en voulait pas.

Un drôle de duo…

On sort Alex Radulov et Andrei Markov du vestiaire… On ne comble pas réellement le départ de Radulov et on signe Karl Alzner à coup de millions pour « remplacer » le Général. Depuis le lancement de cette campagne 2017-18, c’est évident de constater que le coach aime beaucoup Karl Alzner. La nouvelle acquisition de Bergevin joue en moyenne un peu plus de 20 minutes depuis le lancement de cette campagne. En infériorité numérique, il couche sur la glace en y passant tout près de trois minutes en moyenne par match.

L’absence de Shea Weber aide sa cause certes, mais même lorsque le colosse numéro 6 était de l’alignement, Julien a toujours donné beaucoup de temps à son Alzner. Des gars qui bloquent des lancers et qui sont dédiés défensivement, ça excite Julien, c’est connu. Des guerriers qui compétitionnent ont toujours la cote avec Monsieur Julien. C’est vrai que 97 tirs bloqués en 49 matchs, c’est hot. En plus, le gars n’a pas raté de matchs depuis 2010. Encore plus séduisant.

Au final, est-ce que Claude Julien a supplié Marc Bergevin de ne pas ramener les deux joueurs russes et de signer absolument Karl Alzner? Peut-être. Peut-être pas. Mais si c’est le cas, Bergevin aurait peut-être dû écouter davantage ses conseillers. Je me souviens qu’en début de saison, lors d’une séquence de défaites, ç’a brassé pas mal dans le bureau…

En rafale

– Une progression lente, mais constante.

– Nikita Kucherov ou Nathan MacKinnon pour le trophée Hart?

– Non, mais, ce kid est vraiment trop hallucinant.

– Du grand P.K.!

– Alex Ovechkin est tout un phénomène.

PLUS DE NOUVELLES