Marc Bergevin a livré un point de presse débordant d’informations intéressantes

Wow! On s’attendait à voir Marc Bergevin ressortir la cassette et tenter d’éviter les sujets pourtant incontournables. Livrant l’un de ses meilleurs points de presse depuis son arrivée à Montréal, le DG ne s’est pas défilé puis a offert plusieurs informations croustillantes sur son équipe. En voici un résumé!

L’avenir de Max Pacioretty à Montréal

Bon… Il faut avouer que là-dessus, Marc Bergevin s’est un peu défilé, en déclarant qu’il ne se prononcerait pas sur les rumeurs de transaction touchant son capitaine, lançant aux médias qu’il n’abordait jamais de la présence de ses joueurs sur le marché des transactions pour expliquer son mutisme. Pourtant, il s’était prononcé sur le fait qu’il n’échangerait pas P.K. Subban et Mikhail Sergachev dans le passé…

Une rencontre a bel et bien eu lieu entre les deux hommes, mais n’a pas porté sur une potentielle transaction. Bergevin souhaitait seulement s’adresser à son capitaine afin de s’exprimer sur sa campagne difficile. Confiant, il a semblé croire à son retour en force au cours des prochaines semaines…

La mince possibilité de voir le CH en séries

Parole de Marc Bergevin : l’état-major n’abandonnera pas de sitôt.

L’équipe possède encore une chance (mathématique) de se frayer un chemin en séries éliminatoires et ne baissera pas les bras. Pour le moment, Bergevin ne se fixe pas de date précise lors de laquelle le plan de l’équipe sera révisé. Cependant, il croit fermement que si le Canadien ne change pas drastiquement sa manière de jouer, il n’atteindra pas son objectif.

Encore une fois, la réponse devra être dans la chambre, puisqu’aucun élément présent sur le marché ne changerait la donne pour le Canadien.

Une potentielle reconstruction

Marc Bergevin ne croit pas nécessairement aux reconstructions complètes, mais à une réinitialisation (lire en anglais reset).

Avec le système de loterie actuel, il juge qu’il n’y a aucune garantie qu’un rang favorable au repêchage n’amène un joueur d’exception au Canadien, et que de perdre volontairement dans cette optique n’est pas la solution. Il est d’avis que de petits changements pourraient ramener l’équipe dans le coup, à moyen terme. Bien entendu, il ne considère pas larguer des choix ou des jeunes pour du renfort à court terme.

Il croit également que l’âge de son noyau, formé de Carey Price et Shea Weber, ne nuira pas aux chances du Canadien d’aspirer à une Coupe stanley lors des prochaines années, arguant que ce dernier ne ralentissait pas avec les années et que les gardiens sont généralement bons jusqu’à un âge avancé.

Son évaluation de ses acquisitions estivales

Marc Bergevin est clair : contrairement à ses attentes initiales Jonathan Drouin ne possède aucune chimie avec Max Pacioretty. Quelle déclaration!

L’organisation serait également déçue des performances de Karl Alzner… tout comme le principal intéressé.

Selon ses dires, le grand manitou du CH ne souhaitait pas entamer l’année avec un espace sous le plafond salarial si important. Honnête, il avoue que la défensive qui en arrache est un des motifs qui explique l’offensive déficiente. En ce sens, Bergevin avoue qu’il aurait aimé retenir les services d’Andrei Markov.

Il croit que ce dernier a senti un manque de respect de la part du CH car il n’avait jamais été l’acteur principal d’un processus de négociations, alors qu’il ne possèdait pas d’agent…

Victor Mete : un Canadien pour de bon?

À moins d’un imprévu, Victor Mete demeurera avec le Canadien jusqu’à la fin de la campagne.

Ce n’est toutefois pas impossible qu’il soit sélectionné par l’équipe de sélection Olympique canadienne, qui signalera ses intentions le 11 janvier. Son départ pour Pyongchang ne semblait pas une possibilité importante aux yeux de Bergevin…

Le DG s’est dit convaincu des performances de la recrue au Championnat mondial junior de Buffalo, disant même que celles-ci avaient pousser le Canadien à la ramener dans la LNH.

L’avenir de Jonathan Drouin au centre

Si le Canadien possédait un réel premier centre, Jonathan Drouin évoluerait présentement à l’aile…

Mais ce n’est pas le cas. Les dirigeants jugent donc que l’équipe est meilleure avec le Québécois à cette position. Apparemment, Drouin aurait affirmé à Claude Julien qu’il aimait beaucoup œuvrer au milieu. À moyen terme, il poursuivra donc sa progression à cette position.

Son potentiel congédiement

Chapeau à François Gagnon, qui a fait preuve de sang-froid en défiant Bergevin, lui demandant directement s’il craignait son congédiement. Sans répondre directement à la question, celui-ci a répondu qu’il était habitué de faire face aux critiques.

Il est fier de ce qu’il a accompli avec le Canadien lors des dernières années et continuera de se retrousser les manches pour lui permettre de connaitre des succès.

Reste à voir si Geoff Molson partagera son enthousiasme.

En Rafale

– Confidence: plus le temps passe, plus j’imagine Zadina à Montréal.

– Price affrontera les Canucks.

– Wow!

PLUS DE NOUVELLES