Marc Bergevin sera un acheteur… modéré

Cette année à travers la Ligue nationale, il n’y a pas que les vendeurs et les acheteurs, il y a également les acheteurs modérés, comme devrait l’être Marc Bergevin. Sans omettre les joueurs de location dans ce lot-là. Comme l’a indiqué Alain Sanscartier via un texte pondu sur le RDS.ca, ces expressions-là seront très populaires lors des trois prochaines semaines (d’ici la date butoir).

Par exemple, une équipe comme les Capitals pourrait louer un joueur de location. Les Kings, eux, devraient vendre et les Predateurs de Nashville acheter. Dans le cas du Canadien, on peut les qualifier d’acheteurs modérés. Ce ne sont que des exemples, mais vous comprenez le principe de la chose. Lorsque la date limite arrive, on comprend rapidement le chemin qu’emprunte une organisation. Le présent ou le futur à moyen ou long terme.

Des équipes qui aspirent aux grands honneurs se tournent régulièrement vers les joueurs de location puisqu’ils sont à faible coût. D’autant plus que l’équipe qui l’envoie ailleurs peut conserver une bonne partie de son salaire pour conclure la saison. Ce trajet ne sera certes pas celui que choisira le Lightning puisque Julien BriseBois devrait plutôt greffer un complément à son groupe.

Certaines de ces équipes, dont le Lightning de Tampa Bay, pourraient être beaucoup plus axées sur la recherche de joueurs de type «complément», sans nécessairement céder d’actifs du moment, qui pourraient être utiles sur une courte période. – Sanscartier

Contrairement à Dany Dubé, Sanscartier rejoint davantage le plan qu’a en tête Marc Bergevin :

Malgré tout, cela n’empêchera pas Bergevin d’aller voir ailleurs. Il tentera de voir s’il est possible d’acquérir un joueur lié contractuellement pour plusieurs saisons et qui pourrait pallier un besoin essentiel pour les années à venir. – Sanscartier

Retenez deux choses ici : avec l’espace sur le plafond, Bergevin pourrait réaliser une transaction à la Joel Armia. Puis, une autre chose qu’il pourrait tenter… un pacte à la Jeff Petry.

En rafale

– À Rouyn-Noranda, on peut se vanter d’avoir le meilleur pilote et l’une des trois meilleures formations du Canada.

– Que se passera-t-il avec Connor LaCouvee?

– Une clause non négligeable attachée au contrat d’Auston Matthews.

– L’un des propriétaires des Cubs est un adepte de Donald Trump.

– Excellent texte du chum Filo!

https://twitter.com/JeremyFilosa/status/1092882121872556032

PLUS DE NOUVELLES