L’organisation de Vegas a offert un cadeau unique à ses partisans

Les Golden Knights offrent un produit unique sur la patinoire, hors de celle-ci et sur les réseaux sociaux. Cette franchise fait vivre quelque chose d’unique à son bassin de fans, contrairement au Canadien (édition 2017-18).

Après avoir collectionné 51 gains, terminé au second rang de la Conférence de l’Ouest et cinquième de la Ligue nationale, cette équipe ne s’est pas arrêté là. Il a raflé sa première victoire en séries éliminatoires dès son premier duel. Une victoire de 1-0, où la coqueluche du club Marc-André Fleury a été époustouflante.

Cette franchise a déjà une collection de records pour une équipe d’expansion. Elle demeure sans aucun doute l’une des concessions d’expansion la plus décorée de l’histoire du sport… tout sport confondu. Si nous analysons plus loin, ce que cette équipe a offert pour l’ouverture de la danse du printemps, à ses partisans, demeure quelque chose d’unique également. Il n’est pas question du produit offert sur la glace. Non.

La direction a décidé d’offrir quelque chose d’unique et inoubliable à ses fans : un tatouage. Un vrai, pas un faux… et gratuit de surcroît. N’est-ce pas là quelque chose d’unique? L’un de mes amis est devenu un grand fanatique des Knights cette année, il adore les tatouages en plus, donc il a raté de quoi hier au T-Mobile Arena. Une tonne d’autres activités étaient également offertes à Vegas lors de l’ouverture du tournoi.

Juste comme ça, les tatouages étaient réalisés par des artistes connus de Revolt Tattoos, qui opère du côté de Vegas.

Les gens qui voulaient donner un montant d’argent le donnaient automatiquement à la Fondation VGK et j’imagine que les tatoueurs étaient payés par l’organisation.

Voilà la définition d’une expérience unique.

En rafale

– Un autre excellent billet sur les Knights et les joueurs qui ont été rejetés.

– On parle d’Evander Kane comme un mauvais garçon, mais l’est-il réellement? Mérite-t-il vraiment ce qualificatif?

– C’est le cas de le dire, Yanni Gourde vit vraiment le rêve. Une saison hallucinante et une participation aux séries.

– Ouin… Souhaitons qu’il se relève.

– Disons que ça ne sent pas bon pour Peter Chiarelli.

PLUS DE NOUVELLES