L’irrégularité du Canadien au centre a de quoi nous jeter à terre

Très peu d’équipes ont de quoi envier le Canadien, pour ce qui est de leur situation assez médiocre, au poste de centre. Ce n’est rien de nouveau. Toutefois, de temps en temps, il est intéressant de voir à quel point c’est grave.

J’ai un secret. C’est TRÈS grave.

Hier soir, un bon indice de la gravité de la situation a pu être aperçu par les observateurs, alors que le Canadien rendait visite à une équipe exemplaire à ce niveau.

Les Capitals peuvent compter sur quatre joueurs de centre qui se présentent à chaque rencontre, depuis environ 1 an et demi. Au cours de seulement 4 des 141 dernières joutes, un autre centre s’alignait à Washington.

Et pour ce qui est de Montréal?

La liste est interminable.

Seulement cette saison, on en compte une poignée. Évidemment, il y a Jonathan Drouin, Phillip Danault, Tomas Plekanec et Byron Froese, qui sont les plus réguliers… Mais on compte aussi Andrew Shaw, Paul Byron, Jacob De La Rose, Torrey Mitchell et Michael McCarron.

Ça fait neuf, ça. En moins de 50 matchs.

Propulsons l’analyse un peu plus loin, dans le passé…

On doit rajouter à cette liste plusieurs noms, comme ceux de David Desharnais, Brian Flynn et Steve Ott. Nous sommes rendus à 13.

Afin de pouvoir se comparer aux 151 dernières rencontres, il faut prendre en compte la fin de la saison 2015-2016, où Stefan Matteau et Lars Eller étaient toujours à Montréal.

QUINZE centres différents. Je n’en crois pas mes yeux, pour être honnête.

Ne nous demandons pas pourquoi ça ne fonctionne pas…

En Rafale

– Jonathan Drouin DOIT en donner plus…

– Des bijoux.

– Il est de retour.

– Weber peut bien jouer un rôle similaire.

– Des nouvelles de Ikonen.

PLUS DE NOUVELLES