L’histoire de toilette rafraîchissante d’Enrico Ciccone

Hier, l’un des amis m’a demandé si j’avais écouté la séquence où Enrico Ciccone parle des toilettes coréennes sur les ondes du 91.9 Sports. Ma réponse fut négative, mais comme mes chums de RadioEgo sont sur la coche, j’ai pu dénicher l’audio en question. Quel monologue humoristique de Cicco. Comment ne pas exploser de rire en écoutant cette histoire racontée au petit matin!

En Corée, ça ressemble un peu à ici, ce n’est pas de petites maisons comme au Japon, c’est conçu un peu comme nous, mais en pas mal plus moderne. Là-bas, le WiFi est disponible partout partout partout. En plus de ça, les toilettes sont chauffantes et « intelligentes. Hormis la cuvette chauffée, un petit jet est disponible pour tout nettoyer. Tu sélectionnes ton jet, chaud, froid ou tiède. Cicco optait pour le tiède chaud, lui.

« Il n’y a pas une trace de brake qui existe en Corée, ce qui fait le bonheur des épouses! »  – Cicco

Dans le fond, ça semble ressembler un peu à un bidet. C’est incorporé à la toilette, tu appuies sur un bouton afin de sélectionner une option. Mais puisque c’est écrit en coréen, les options doivent être testées. Il y a même un petit jet d’air pour te sécher… Pas besoin de te toucher et te laver les mains une fois terminée.

Bref, ça ne fait aucunement hockey, j’en suis pleinement conscient, mais ce monologue digne d’un grand humoriste se devait d’être partagé. J’en ris encore depuis hier soir…

En rafale

– Brian Gionta jouera un premier match avec les Bruins de Boston.

Il jouera sur le troisième trio avec David Backes et Tommy Wingels.

– Mine de rien, Alex Ovechkin a toujours trouvé une façon de marquer des buts.

– Pas de Carey Price…

– C’est ça que je trouve très ordinaire de la part du Canadien de Montréal.

PLUS DE NOUVELLES