Les uniformes blancs des Maple Leafs sèment la confusion chez les commentateurs

Les matchs extérieurs commencent à être un peu moins importants et attendus qu’auparavant, malheureusement. L’abondance de ceux-ci fait en sorte que très souvent, on n’entend que très peu parler de ces matchs.

Ce soir, les Maple Leafs affrontent les Capitals, à Washington, dans le cadre de la Stadium Series.

Et cette rencontre aura fait jaser… Pour des raisons assez non conventionnelles.

Les Leafs ont opté pour un uniforme à l’étranger tout blanc… Le chandail, le casque, les pantalons. Tout.

À première vue, on aurait pu croire qu’il s’agissait d’une idée révolutionnaire et extrêmement pure…

À deuxième vue, l’uniforme est tellement blanc qu’on a, sans blague, de la difficulté à différencier les joueurs de la patinoire.

Directement hors d’une publicité de détergent pour vêtements blancs…

Pierre LeBrun aurait bien aimé qu’il y ait un peu plus de bleu, sur l’uniforme. Et il n’est pas le seul.

Le travail des descripteurs aura été rempli de confusion, ce soir. Voir les numéros est un réel défi pour les yeux…

Les chandails sont très beaux, pour être honnête, mais le côté pratique n’est tout simplement pas au rendez-vous. Même si au niveau de la patinoire, c’est bien moins pire. On est actuellement capable de distinguer la patinoire, alors que les joueurs sont significativement plus blancs que cette dernière.

Aveuglant…

En tout cas, plusieurs joueurs auront été «invisibles», aux yeux des commentateurs…

En Rafale

– Seigneur…

– Le Rocket l’emporte! Kerby Rychel a inscrit son deuxième but en deux matchs, le but égalisateur.

– Et il a raison.

– Un nouveau chapitre sur le quatrième trio des Ducks.

PLUS DE NOUVELLES