Les Sharks ne prennent aucune chance avec Evander Kane

Evander Kane a été envoyé en Californie via un aller simple. Chaque année, que ce soit lors de son séjour chez les Jets et son passage à Buffalo, son nom circule outrageusement à travers la montagne de spéculations. Son attitude fait en sorte qu’on retrouve régulièrement son nom dans tous les brouhahas annuels.

Voici d’ailleurs quelques beaux souvenirs du nouveau membre des Sharks de San Jose.


Sa réputation le suit. Tout le monde est fort probablement au courant de son attitude extravertie. À Buffalo, personne n’était en mesure de réellement prendre le lead du vestiaire. Même pas Josh Gorges, Brian Gionta ou Ryan O’Reilly (qui y est toujours). On dirait un gros party dans ce vestiaire. C’est du moins mon feeling à 800 km de là. C’est ce que mon nez hume, du moins.

À San Jose, on ne parle pas du même discours et de la même ambiance festive. Cette équipe est bien guidée, elle est bien rodée et elle a une attitude gagnante, même si une réputation de « chokeux » colle à elle depuis longtemps. Des gars colorés comme Brent Burns ou Joe Thornton ont cette équipe dans le sang et c’est palpable. Le capitaine, Joe Pavelski, est considéré comme l’un des plus grands leaders de la ligue.

D’ailleurs, lorsque Kane est arrivée à l’aéroport, c’est l’un des barbus qui est passé le ramasser. Thornton, l’un des piliers de cette équipe, prendra soin du kid en l’amenant vivre chez lui. Avant d’acquérir ses services, Doug Wilson a pris la peine de rencontrer son groupe de leaders afin de connaître leur opinion au sujet de Kane. Avec un noyau aussi puissant, l’électrisant Kane sera entre bonnes mains. Les sorties nocturnes devraient se faire rares d’ici la fin de la campagne.

En rafale

– Même dans un hockey moins « offensif » que jadis, Erik Karlsson s’impose.

– Eric Staal est loin d’être un joueur fini… Il est en train de connaître l’une de ses meilleures saisons en carrière.

– Un texte rempli d’émotions.

– Noah Juulsen s’adapte rapidement au niveau de la LNH.

– Ouch! Josh Anderson sera à l’écart du jeu pour au moins quatre semaines à cause d’une entorse au genou.

PLUS DE NOUVELLES