Les Sénateurs tenteraient d’évaluer la valeur de Dion Phaneuf

Dion Phaneuf a donné bien des maux de tête à son directeur-général, à l’aube du repêchage d’expansion, lorsqu’il a refusé de lever sa clause de non-échange. Bien que c’était son droit, tout ça a mené au départ de Marc Methot en direction de Vegas, avant d’éventuellement aboutir à Dallas. Inutile de dire que ce n’était pas le scénario espéré de Pierre Dorion, lorsqu’il analysait sa liste d’exemptés.

Toutefois, s’il a pu éviter d’être disponible aux Golden Knights, sa clause n’est pas complète. Il doit soumettre une liste de 12 équipes auxquelles il acceptera d’échanger.

Et devinez-quoi?

C’est un fait connu publiquement que Pierre Dorion a demandé à tous ses joueurs détenant une clause de non-échange de lui remettre leur liste, il n’y a pas si longtemps.

Erik Karlsson et Mike Hoffman ont fait un petit tour en dessous des projecteurs… Mais Phaneuf devrait-il aussi le faire?

Elliotte Friedman a mentionné, lors de son apparition au NHL Network, qu’il serait très surpris que les Sénateurs n’aient pas discuté avec toutes les équipes se retrouvant parmi ses choix, afin de lui trouver une porte de sortie.

Évidemment, son contrat de 7 millions de dollars est extrêmement lourd. C’est pourquoi il représente, malgré son apport défensif fort respectable, un handicap aux succès de l’équipe. Toutefois, c’est aussi la principale raison pourquoi il sera extrêmement difficile de lui trouver une nouvelle maison.

Si l’on veut s’en débarrasser, il faudra trouver une équipe en reconstruction qui a de la place sur la masse salariale et qui a besoin d’un bon vétéran. Et on aura beau parler des Coyotes, je doute que John Chayka veuille se mettre des bâtons dans les roues à ce point, financièrement. Et je ne crois pas que le désert soit une destination alléchante, pour l’ancien des Maple Leafs.

Friedman croit tout de même que quelques équipes ont désiré savoir quel serait le prix à payer… Mais pour l’instant, rien ne semble concret. Nous sommes encore à un stade où le terrain est tâté.

« Je pense qu’Ottawa a discuté de Dion aussi. Et je suis certain que certaines des équipes appelées ont voulu savoir qu’est-ce que ça prendrait et qu’est-ce que les Sens seraient prêts à faire pour les aider [en retour de l’énorme contrat]. »

En Rafale

– Un attaquant de 23 ans qui ne produit pas trop trop dans la LNH serait sur le marché. Est-ce vraiment comme ça que Peter Chiarelli veut secouer son équipe?

– Voyons… La brigade défensive est bien meilleure que l’an dernier…

– Mais le fera-t-il…

Apparemment, la réponse commence par «N»…

– Jonathan Drouin devra prouver sa valeur au courant de la deuxième moitié de saison.

– Les Bruins pourraient frapper fort en séries.

– Pour l’amour de Dieu.

PLUS DE NOUVELLES