Les Sénateurs seront l’équipe à surveiller d’ici la date butoir

L’organisation des Sénateurs d’Ottawa a déroulé le tapis rouge à Marian Gaborik ce matin!

En lisant ces lignes, on se croirait de retour en 2008, époque lors de laquelle le Slovaque était l’un des ailiers les plus dominants du circuit…

Aujourd’hui, on parle plutôt d’un gaillard fait de porcelaine, tentant à 36 ans de prouver que ses habiletés légendaires ne sont pas disparues sous l’usure de son expérience.

Pour tenter de raviver son nouveau leader, Guy Boucher le place donc dans des dispositions gagnantes, à la droite du premier trio, complété par Matt Duchene et Mike Hoffman. L’entraineur a toutefois prévenu les médias présents sur place : ces combinaisons-là sont loin d’être coulées dans le béton. Disons que ces déclarations cachaient bien mal l’éléphant qui tentait de se dissimuler dans la pièce…

Bien entendu, le salaire de Gaborik justifiera que l’on lui octroie toutes les chances du monde de se faire valoir d’ici la fin de la saison. Par contre, s’il n’y parvient pas, le rachat de son contrat par Pierre Dorion est une quasi-certitude…

Ce geste potentiel fait partie d’une tonne de changements qui seront apportés à l’alignement des Sénateurs, d’ici le lancement de la prochaine campagne.

Pierre Dorion avoue candidement avoir tenu des pourparlers avec neuf de ses homologues hier soir…

L’oreille rouge cet après-midi, le dirigeant des Sénateurs évaluerait donc la possibilité de marchander Ryan Dzingel et Derick Brassard, deux joueurs qui généreraient énormément d’intérêt par les temps qui courent dans la LNH…

Leurs départs semblent tout de même improbables. Le joueur le plus susceptible d’être transigé par les temps qui courent à Ottawa est Mike Hoffman, dont le nom circule allègrement au cœur des rumeurs de transactions depuis un long moment. Juge-t-on qu’un salaire excédant les 5 millions par année pour un joueur s’enlignant pour une campagne d’une vingtaine de buts ne mérite pas d’être retenu? C’est possible.

Car à Ottawa, les décisions qui semblent logiques d’un point de vue hockey ne semblent pas être considérées avec une importance égale à l’aspect financier…

Sachant cela, il faut se mettre en tête qu’à tout moment, le propriétaire Melnyk évitera d’ouvrir les coffres pour offrir un pont d’or à ses joueurs vedettes… Et cela inclut même Erik Karlsson!

Une transaction incluant le défenseur vedette n’est pas imminente. Le Suédois adore la ville d’Ottawa, dans laquelle il s’est mérité deux trophées Norris, et rencontré son épouse, avec laquelle il voudra certainement demeurer dans la région de la capitale…

Sauf que petit à petit, le général des Sens risque de perdre des acolytes précieux. Le genre d’acolytes qui lui avait permis de rêver à une finale de la Coupe Stanley, en deuxième prolongation de la finale de l’Est.

Plus les Sénateurs se concentreront sur leurs finances, plus ils perdront de joueurs de la trempe de Turris, plus ils s’enliseront…

Et risqueront de perdre leur capitaine, et l’âme de leur équipe, Erik Karlsson.

Pour les partisans des trente autres formations de la LNH, il s’agit là d’une belle nouvelle : les multiples mouvements étranges des Sénateurs au cours des prochains jours risquent d’être assez excitants à analyser…

En Rafale

– Les activités de la LNH seront intéressantes à surveiller ce soir! Arizona vs Montréal, Buffalo vs Floride… on parle ici de deux matchs à -4 points! #AllIn4Dahlin 

– Charlie Lindgren parle de sa prolongation de contrat!

– Sans Brendan Gallagher, il faut avouer que le Canadien n’aurait plus beaucoup de saveurs…

– Avec Bernier et Camara, il faut avouer que TVA Sports détient une équipe soccer béton!

– Difficile de bien t’alimenter alors que tes parents possèdent l’une des meilleures boulangeries au Québec!

PLUS DE NOUVELLES