Les Sedin : Un scénario plus séduisant qu’un conte de fées

Même si les Sedin se sont ramassés dans la section « prolongation » du top-5 matinal, je me dois de revenir sur leur dernier match à domicile. Parce que, entre vous et moi, ça ressemblait à un conte de fées surréaliste, ce qui s’est passé hier au Rogers Arena. Je vous rappelle que les ‘Nucks ont vaincu les Coyotes de l’Arizona 4-3, en prolongation. Qui a inscrit le but gagnant lors de cette période supplémentaire? Daniel Sedin, son 23e but de la campagne, sur une passe de son frère Henrik. Quel moment hallucinant.

Puis, avant le troisième engagement, les partisans des Canucks ont fait un salut « Viking » aux jumeaux. Quel moment touchant et irréaliste.

En voulez-vous encore? Grâce à cette dernière joute à Vancouver des frères roux, le 50/50 a atteint une somme monstrueuse. Le fan qui a empoché la moitié de cette somme est sans aucun doute rentré chez lui avec un grand sourire estampé au visage.

Évidemment, le salut du numéro 22 et 33 a été très émotif à la suite de ce gain historique. Il n’y avait pas que les Sedin qui avaient les larmes sur les joues, leurs coéquipiers, les entraîneurs, la direction et les fanatiques étaient tout aussi émotifs. C’est énorme évoluer pendant 17 ans et plus de 1000 joutes au sein de la même organisation. Dans le hockey d’aujourd’hui, c’est même immense réaliser cet exploit.

Même les Coyotes étaient touchés par cette ovation et de gros câlins ont eu lieu entre les Sedin, Brad Richardson et Oliver Ekman-Larsson, entre autres.

Puis, Dale Weise, qui a joué avec eux de 2011 à 2014 tenait à livrer un message très touchant!

Une fin savoureuse!

En rafale

– Voici les courses à suivre d’ici la fin de saison du Rocket de Laval.

– Excellent billet du chum Anthony Marcotte, qui s’est entretenu avec Samuel Montembeault.

– Une belle histoire. Le genre de récit très inspirant.

– Très cool!

– Les joueurs des Ducks lui ont fait tout un cadeau pour son départ vers la retraite.

PLUS DE NOUVELLES