Les Sabres, en séries dès 2016? | Galchenyuk est-il vraiment prêt? | En rafale

Avec la signature du défenseur Cody Franson, le DG des Sabres, Tim Murray, a complété un été de travail impressionnant. Tellement impressionnant qu’on peut même se demander si les Sabres ne seront pas en séries dès cette saison.

À la défense, Carlo Colaiacovo ajoute mobilité et profondeur au côté gauche, également composé de Josh Gorges (alors qu’il aurait dû être échangé pour Franson, il jouera plutôt avec lui… #IronieDuDestin) et Mike Weber. Un côté gauche laissant à désirer…

En revanche, Franson, lui, vient compléter ce qui sera sans doute l’un des meilleurs flancs droits défensifs de la LNH, avec Zach Bogosian et le jeune surdoué Rasmus Ristolainen.

Avant la signature de Franson, Ristolainen était deuxième sur le depth chart des défenseurs droitiers des Sabres. Cette acquisition devrait lui alléger la tâche et lui permettre de se développer à son rythme. Franson et Bogosian prendront la majeure partie des minutes difficiles qui lui auraient été attribuées. Ainsi, en jouant surtout contre les troisième et quatrième trios adverses, il pourra apprendre sans être dépassé par les offensives rivales et risquer de voir sa confiance s’effriter.

Bien développer Ristolainen est essentiel pour les Sabres car lorsque Zadorov a été échangé aux Avs, il est immédiatement devenu LE défenseur d’avenir des Sabres, la pierre d’assise de leur brigade défensive à long terme.

La ligne bleue des Sabres est déséquilibrée, le talent étant plutôt mal réparti entre les deux côtés (Mark Pysyk et Matt Donovan complètent le portrait). Dans un monde idéal, Murray transigerait pour un défenseur gaucher top-4, mais 30 équipes recherchent cette denrée.

À l’attaque, les acquisitions de Ryan O’Reilly, Jamie McGinn et David Legwand s’ajoutent à celle de Evander Kane, effectuée à la dernière date limite.

O’Reilly apporte encore plus de punch à une jeune ligne de centre déjà bien nantie et très prometteuse et Legwand, profondeur, leadership et expérience. Tellement bien nantie, en fait, que parmi O’Reilly, Zemgus Girgensons, Tyler Ennis et Sam Reinhart (des centres naturels), au moins deux devront jouer à l’aile, Ennis, O’Reilly et Girgensons ayant de l’expérience à cette position.

(On prend pour acquis que Dan Bylsma voudra laisser son joueur de concessions, Jack Eichel, à sa position naturelle)

Du côté des ailiers, Kane donne enfin aux Sabres un ailier gauche #1 digne de ce nom. Ça donnera également la chance à Matt Moulson d’évoluer dans un rôle qui lui sied mieux, celui d’ailier de deuxième trio (sans rien vouloir lui enlever, on a pu voir l’an passé que sans Tavares, il devient un ailier gauche plutôt moyen). Tyler Ennis devrait, en toute logique, patrouiller le flanc droit et compléter un premier trio à la foi ultra-rapide, créatif et, avec O’Reilly au centre, fiable défensivement.

Le reste est composé d’un bon mélange de jeunes (Girgensons, Foligno, Larsson) et de vétérans (Gionta, McGinn, Legwand) qui sauront enseigner à tous ces nombrils verts les rudiments du métier et de la vie de professionnel.

Les Sabres n’ayant plus besoin de perdre le plus possible désirant atteindre le prochain échelon, ils ne pouvaient se fier à nouveau sur le pauvre Anders Lindback, sur qui on comptait la saison dernière pour oublier comment goaler. C’est pourquoi ils ont fait l’acquisition de Robin Lehner et Chad Johnson, qui, bien qu’accompagnés de plusieurs points d’interrogation (Lehner peut-il rester en santé? Johnson peut-il performer sur une longue période en cas de blessure?), représenteront sans aucun doute une amélioration marquée dans le filet par rapport à la saison dernière.

Conclusion : La risée de la LNH (avec les Oilers) depuis quelques années, les Sabres, dans les derniers mois, ont effectué un virage de presque 180 degrés. Enfin, ils auront un alignement digne de la LNH qui donnera beaucoup de fil à retordre à ses adversaires. Profondeur offensive et défensive, joli mélange de plusieurs différents skillsets, entraîneur intelligent et méthodique et gardiens de but de niveau LNH devraient faire en sorte que les Sabres, s’ils ne sont pas des séries, auront été dans la course jusqu’à la toute fin et l’une des équipes les plus améliorées de la ligue.

En rafale

– Alex Galchenyuk est-il vraiment prêt pour le poste de centre? LIEN

Qu’il le soit ou non, à sa quatrième saison dans la grande ligue, le moment est venu de le lancer à l’eau et le laisser apprendre à nager. Il fera des erreurs, mais c’est ainsi qu’on apprend.

– Le vétéran joueur de centre Derek Roy a obtenu un essai au camp des Capitals…

Sans doute une police d’assurance, vu l’incertitude entourant la guérison de la hanche de Nicklas Backstrom.

– … et Jack Skille devrait en recevoir un des Avs.

– Un p’tit comique a accroché ça dans le vestiaire des Leafs, lors de leur FanFest#WishfulThinking?

https://twitter.com/SportQc/status/643092250264793088

– À 4 milliards, les Cowboys de Dallas sont l’équipe sportive ayant le plus de valeur AU MONDE, selon Forbes.<

– Andrei Vasilevskiy patine pour la première fois depuis sa chirurgie.

– Les Blues veulent prolonger les contrats de David Backes et Jaden Schwartz.

– Coupures au camp des Maple Leafs… LIEN

– … dont le futur des jeunes surdoués Nylander et Marner se trouve au centre. LIEN

Potentiellement le meilleur one-two punch au centre depuis les beaux jours de Matt Stajan et Michail Grabovski Mats Sundin et Joe Nieuwendyk.

– Les étoiles de la semaine dans la LHJMQ. LIEN

– Frédérik Gauthier sera au gros camp des Leafs. LIEN

Avec le virage jeunesse entrepris par son équipe, le choix de première ronde en 2013 devrait avoir une bonne opportunité de se faire valoir, malgré tous les vétérans à l’essai.

– Un partisan sérieusement blessé lors d’une chute au match des Broncos. LIEN

PLUS DE NOUVELLES