Les Price semblent pressés de s’en aller en vacances

Carey Price n’était pas d’office hier, mais malgré tout, sur le banc, il semblait nonchalant. Avec son refus catégorique de ne pas participer au prochain Championnat mondial, on comprend sa hâte de conclure cette saison moche et passer du temps en famille. La famille Price a tellement hâte de quitter Montréal, que le matériel pour s’enfuir vers l’Ouest semble déjà prêt (ou presque).

Parlant de ces Championats, Michel Bergeron n’est pas capable d’avaler le refus de Price et Brendan Gallagher. Selon lui, Carey Price s’est assez reposé cette année et il doit se reconstruire en vue de la prochaine saison.

Je ne comprends pas, a-t-il déploré. Lorsqu’il est revenu au jeu, j’ai dit que c’était pour se préparer pour le Championnat mondial. Là il arrive avec la fameuse excuse qu’il veut être près de sa famille… il a été près de sa famille toute la saison! – Bergeron

Le Tigre a stipulé que le cerbère numéro un du Canadien n’avait pas joué de l’année et que le Canadien ne pratiquait pas souvent, donc son temps en famille, il l’a eu. Bergy parle même de fausseté au sujet de « passer du temps en famille ». Come on, Bergy. Lorsque la petite Price a vu le jour, Carey a pris la peine de préciser que le hockey n’était plus LA priorité.

Quoique je persiste à croire que Carey Price semble se foutre de son équipe depuis le début de la saison. Son comportement laisse certes à désirer.

Cela dit, l’absence de Gallagher a aussi froissé monsieur Bergeron, qui croit que le fait qu’il ne soit pas à 100% n’est que de la bouillie pour les chats. Pourtant, à voir le petit numéro 11 aller, c’est facile de savoir que ce petit bonhomme-là a le corps très magané.

À moins que le Canadien interdise à ses poulains d’aller représenter leur pays respectif? On jase…

En rafale

– Selon ce qui circule, Marc Bergevin et Donald Beauchamp n’étaient pas sur la même page. Donc les gens à l’interne ne sont pas surpris par son départ.

– On voyait peut-être Mike Reilly à la gauche de Shea Weber il y a quelques jours… Je vous rappelle qu’il a été rayé de l’alignement hier.

– En passant, tout le monde gagne dans le fond du classement, sauf le Canadien. C’est une bonne chose pour la course Dahlin.

– Un petit marché, mais une grande concession!

– Un excellent texte de Bruno Gervais et son discours de retraité écrit à l’âge de 23 ans.

PLUS DE NOUVELLES