Les Prédateurs disposent d’atouts intéressants pour acquérir Max Pacioretty

La plupart des transactions surviennent lorsqu’une équipe sacrifie un surplus pour mettre la main sur une pièce pouvant pallier à un besoin beaucoup plus pressant.

En prenant connaissance de ce concept rudimentaire, il faut en venir à l’évidence que Marc Bergevin connaitra beaucoup de difficultés, s’il souhaite transiger Max Pacioretty en retour d’un autre marqueur établi.

Quelle équipe serait prête à laisser filer un marqueur plus jeune, en plus d’une sélection importante au repêchage afin d’augmenter légèrement ses chances de performer en séries éliminatoires pour les deux prochaines années? Difficile d’imaginer un dirigeant laisser tomber une source de buts pour en acquérir une autre…

À moins de recevoir une offre surprise, le Canadien risque donc de recevoir le nom de quelques marqueurs au potentiel nébuleux sur la table. En ce sens, Matt Larkin imagine bien les Prédateurs offrir l’énigmatique Pontus Aberg, pour tenter de mettre la main sur le capitaine.

Aberg est un ailier droitier pouvant évoluer des deux côtés de la patinoire, qui se démarque par la précision de son tir. C’est celui-ci qui lui a permis de se faire respecter… dans la Ligue américaine.

Malgré certaines séquences intéressantes, le Suédois n’est jamais parvenu à s’illustrer au niveau supérieur. À 24 ans, il n’a obtenu que 3 buts au sein des Prédateurs, si bien qu’il faut sérieusement remettre en question son potentiel.

Bien sûr, Aberg n’est pas la pièce maitresse de la transaction fictive proposée par Matt Larkin, qui devrait mettre en œuvre Dante Fabbro ainsi qu’une sélection de première ronde. Fabbro a été sélectionné au 17e rang du repêchage amateur de 2016. À l’époque, certains recruteurs voyaient du Kris Letang en Fabbro, alors que celui-ci se démarquait par son flair offensif et sa mobilité. Malheureusement, son développement ne se déroule pas comme prévu, au point où Corey Pronman ne juge pas qu’il mérite de se retrouver dans le top 50 des espoirs évoluant à l’extérieur de la LNH…

Ce n’est pas le retour le plus sexy, vous en conviendrez. D’autant plus qu’un choix de premier tour des Prédateurs pourrait amener le Canadien à parler très, très tard dans la soirée…

C’est pour cela que Matt Larkin juge que Marc Bergevin s’attendra à beaucoup plus en retour de son meilleur élément offensif. L’équipe qui souhaitera l’acquérir devra tout simplement dépouiller sa banque d’espoirs. En regardant la force de son alignement actuel, David Poile pourrait-il céder à la tentation de céder son meilleur talent?

Un pacte incluant l’incroyable marqueur Eeli Tolvanen pourrait pousser le Canadien à bouger… à moins que Marc Bergevin tienne coute que coute à mettre la main sur un futur centre de premier plan. Est-ce essentiel à ce point-ci?

Max Pacioretty semble le seul actif permettant au CH de mettre la main sur cette pièce tant attendue. Doit-il tenter de soutirer une valeur maximale à un adversaire sans combler ses besoins immédiats ou boucher les trous évidents présents dans son alignement?

Espérons que ce type d’interrogations soient au menu du jour, alors que l’état-major du Canadien dresse actuellement un plan qui assurera son avenir…

En Rafale

– Will Bitten excelle dans le junior ontarien! L’acquisition des Bulldogs, Robert Thomas, lui permettra de briller…

– Il ne sera plus jamais le défenseur qu’il a été, mais excelle toujours.

– Patrick Marleau, un grand leader!

– Les Kings en arrachent… à nouveau!

PLUS DE NOUVELLES