Les petits joueurs ont de plus en plus la cote

Mike Morreale l’illustre bien, les petits joueurs ont la cote dans la nouvelle LNH.

Tyler Johnson, Patrick Kane et Nikita Kucherov, trois des quatre meilleurs pointeurs des présentes séries, font moins de 6 pieds.

Le minuscule Johnny Gaudreau a réalisé une belle entrée en matière dans le circuit avec une saison recrue de 64 points.

Ce phénomène affecte directement le sort des petits joueurs de la cuvée de 2015. Les hockeyeurs de petit format ont prouvé qu’avec beaucoup de talent et un peu de caractère, ils avaient leur place dans une ligue de plus en plus axée sur la vitesse et les habiletés.

Cette année, les projecteurs sont braqués sur Mitchell Marner des Knights de London, surnommé « le prochain Patrick Kane ». Il est probable qu’il déloge au 3e rang Noah Hanifin, incontestablement le meilleur défenseur du repêchage. C’est dire comment il est dynamique.

Pendant ce temps, le meilleur pointeur de la LHJMQ Conor Garland (5’8, 163 livres) passe sous le radar. Le fait que Garland en est à sa 2e année d’admissibilité dévalorise ses plus récentes prouesses.

Il a frôlé le point par match en 2013-2014, ce qui n’était pas assez pour un joueur de son gabarit. L’équation est inversement proportionnel: plus le joueur est petit, plus son talent doit être grand. Les recruteurs sont frileux et ils demandent une contribution fantastique pour atténuer les inquiétudes sur le poids et la grandeur.

Cette contribution, Garland l’a finalement offerte cette saison, implosant avec une récolte de 129 points en 67 matchs. C’est 34 points de plus que son acolyte et compagnon de trio repêché par les Blues, Ivan Barbashev, qui a toutefois disputé 10 matchs de moins.

« Alors que la plupart des espoirs non repêchés étaient occupés à progresser un tantinet, maintenir leur vitesse de croisière ou même régresser, il a élevé son rythme de point par match dans le dernier tiers, passant de 1.69 à 2.41 PPM (+43%). Produire à la cadence de McDavid dans un mince échantillon peint un merveilleux portrait de sa créativité sur glace. Il est un excellent patineur qui effectue des changements de vitesse frénétiques. Il a des mains qui collent au disque. Avec la rondelle, il est le distributeur dans la plus classique des façons. Sans elle, il se bricole des lignes de tirs et s’efforce de rester imprévisible. Son style de globetrotter est plaisant à regarder, mais il peut y aller de manœuvres superflues, notamment quand il passe la rondelle entre ses jambes pour aucune raison. Sa taille affecte seulement son efficacité en échec avant et sa portée. Étant donné les succès que connaissent les petits joueurs dans la LNH, il y a un sérieux problème dans le processus d’évaluation s’il n’est pas repêché cette année. » – Anthony Mauro, DraftBuzz

Alors que toutes les formations scrutent les ligues européennes à la recherche du prochain Tyler Johnson, elles pourront difficilement lever le nez sur Conor Garland en fin de 3e ronde.

En rafale
– McDavid explique sa réaction quand il a appris qu’Edmonton détenait le premier choix. LIEN

Pour l’avoir vu en chair et en os, il n’est simplement pas d’une nature expressive. C’est un garçon humble, calme et réservé.

– Quand la blonde de Markov fait l’objet d’un article sur le Journal de Montréal…

https://twitter.com/Carolina2montes/status/606947108277649408

– Eh boy… #Hehe 

– Kyrie Irving ratera le reste de la finale de la NBA. LIEN

– Les Coyotes sont sous le plancher salarial et devront accepter quelques gros contrats. LIEN

– Bishop-Crawford: le duel des mal-aimés. LIEN

– Le temps de glace de Stamkos est-il vraiment un problème? LIEN

– Le Québécois Alexandre Grenier vivra la première finale de sa carrière en Coupe Calder. LIEN

Rappelons que les matchs de la finale de la LAH seront diffusés gratuitement sur internet.

PLUS DE NOUVELLES