Les Penguins sont rendus du côté de Ryan McDonagh

Les Penguins de Pittsburgh se sont informés du prix à payer afin d’acquérir Ryan McDonagh, le capitaine des Rangers de New York. Le Lightning, les Leafs, les Caps et les Penguins. Disons que McDo suscite BEAUCOUP d’intérêts. L’organisation qui remportera ce derby mettra le grappin sur un joueur de très grande qualité, mais surtout, d’un grand leader qui viendra solidifier l’une ou l’autre de ces brigades.

Les Penguins viennent tout juste d’ajouter Derick Brassard, qui attend toujours son visa pour rejoindre ses nouveaux coéquipiers, donc si Jim Rutherford obtient également Mcdonagh, il devra être TRÈS créatif. Pour que le contrat de Brassard cadre dans la structure des Penguins, il a été obligé de passer par Vegas pour qu’une partie du salaire y soit retenu. George McPhee retiendra 2 millions de dollars jusqu’en 2019.

Le salaire moyen du 27 du Canadien des Rangers est de 4.7 millions de dollars… L’une des solutions serait de passer Brian Dumoulin ou Olli Maatta, qui empoche plus de 4 millions $ par campagne. Le 24 juillet dernier, Dumoulin a paraphé un pacte de six ans et 24.6 millions $, mais si c’est le genre de joueur qui doit être inclus dans une transaction pour obtenir les services d’un McDonagh !  GO!

À 28 ans, le défenseur des Rangers a encore de belles années devant lui et une brigade devient automatiquement plus intimidante avec ce type de joueur dans ses rangs. L’Américain a récolté 26 points cette saison en 49 matchs. De plus, son efficacité dans les trois territoires équilibrerait tellement la défensive des Penguins de Pittsburgh. Kris Letang et McDonagh jumelés ensemble, ce serait tout un duo.

Bref, je vous rappelle que Rutherford n’a pas terminé ses emplettes… cette équipe vise vraiment un troisième championnat consécutif.

En rafale

– On ne sait pas trop ce qui est vrai au sujet de Max Pacioretty.

François Gagnon continue de dire que rien ne se passe du côté de Pacioretty…

– Le pari sur Max Pacioretty est toujours disponible sur le Mise-o-jeu.

– Charles Hudon doit faire partie du présent et du futur du Canadien.

– Je me répète, le 65 ne risque pas de bouger.

Mais il demeure un joueur très courtisé…

– Excellente nouvelle.

PLUS DE NOUVELLES