Les Panthers s’approchent dangereusement d’une place en séries

Depuis le début de la saison, le consensus est clair : le Lightning, les Bruins et les Maple Leafs seront les trois équipes qui accèdent aux séries via la Division Atlantique.

Pour ce qui est du reste des équipes de la division, qui gisaient toutes les 5 dans les bas-fonds de la conférence, on s’entendait tous pour dire que cinq équipes de la Métropolitaine accéderaient au tournoi printanier.

Mais les choses changent rapidement, dans le monde du hockey.

Si l’on croyait les Panthers écartés du portrait depuis assez longtemps, et ce avec raison, les hommes de Bob Boughner sont en train de faire mentir bien des gens, avec leurs récentes performances.

Le top 4 de la brigade défensive de l’équipe a pris les choses en main en combinant une production offensive très impressionnante, alors que chez les attaquants, une certaine étincelle a pu être aperçue depuis une dizaine de matchs.

Outre les noms mentionnés ici, il ne faut pas oublier Vincent Trocheck, qui connaît sa meilleure saison en carrière, ainsi que Nick Bjugstad, qui utilise son gabarit pour créer de l’espace sur la patinoire.

Récemment, on n’a pas grand-chose à reprocher aux Panthers. Aleskander Barkov et ses coéquipiers sont présentement au coeur d’une séquence de 5 victoires consécutives et de seulement 3 défaites en 15 matchs.

Résultat?

Les Panthers sont désormais à un seul point d’une place dans le quatrième as, avec trois matchs en main sur les Blue Jackets et les Hurricanes, qui tentent tant bien que mal de se redresser.

Disons que la chute des Rangers et des Islanders y est pour quelque chose, alors que les deux formations new-yorkaises ont une fiche similaire de 3-6-1, à leurs dix dernières joutes.

On n’enlève rien aux Panthers… Ils ont été exceptionnels, depuis quinze matchs. Mais ils ont eu un coup de main, c’est certain. 

Les chances de Bob Boughner de mener son équipe en séries deviennent alors très sérieuses.

Les Panthers joueront 12 de leurs 20 derniers matchs contre des rivaux de division… Mais qu’une seule fois contre les Leafs.

Il serait donc TRÈS surprenant, voire quasi impossible, que les Panthers comblent leur déficit de 16 points sur les Maple Leafs.

Les Panthers peuvent terminer la saison avec un maximum de 40 points, alors que les Maple Leafs ne peuvent en amasser que 32. Disons que ce sera difficile. 

En Rafale

– Beaucoup de changement ce soir.

– Que se passe-t-il.

– Une machine.

– Wow…

PLUS DE NOUVELLES