Les Oilers vont prendre part aux séries | En rafale

Après des années passées à flirter avec les bas-fonds du classement général de la LNH, à cumuler les premiers choix au repêchage, à embaucher des joueurs autonomes ordinaires à gros prix et à prendre une multitude de décisions douteuses, les Oilers d’Edmonton voient enfin la lumière au bout du tunnel, il était temps.

Aidés par le hasard, les Oilers ont vu le tonnerre frapper une quatrième fois au même endroit quand le sort a voulu que le premier choix du dernier repêchage de la LNH tombe sur l’équipe d’Edmonton. Et ce premier choix n’avait rien de banal, puisqu’un joueur de concession était disponible. C’est ainsi que Connor McDavid, celui que plusieurs disent supérieur à Sidney Crosby au même âge, est devenu le premier joueur de centre des Oilers.

Après avoir fait table rase sur le personnel hockey de l’équipe, on a embauché l’ancien directeur général des Bruins, Peter Chiarelli, et ce dernier a décidé de confier le banc de son équipe à l’entraîneur Todd McLellan, un homme d’expérience qui apporte une stabilité à une formation qui en avait cruellement besoin.

 

À Edmonton, l’attaque est plus que redoutable, avec des joueurs de centre talentueux tels Connor McDavid, Ryan Nugent-Hopkins, dans une moindre mesure, Anton Lander et Leon Draisaitl, qui semble appelé à jouer à l’aile, mais qui peut aussi évoluer au poste de centre. À l’aile, quand on peut compter sur Taylor Hall et Jordan Eberle, on a déjà un bon potentiel offensif. Viennent s’ajouter au duo les Nail Yakupov, Teddy Purcell et Benoit Pouliot, sans compter les jeunes Anton Slepyshev et Bogdan Yakimov de qui on dit énormément de bien. Avec un groupe aussi talentueux au sein des trois premiers trios de l’équipe, on peut se permettre de former un quatrième trio composé d’éléments défensifs d’expérience. Mark Letestu, Matt Hendricks et Lauri Korpikoski répondent adéquatement à cette définition.

 

La défensive des #Huileux était complètement perdue l’an dernier (c’est le cas depuis près d’une décennie) et on peinait à effectuer les couvertures défensives en s’égarant dans un patron de jeu confus et mal assimilé. Cette saison, on aura une stratégie et un déploiement défensif structuré sous les ordres de McLellan. Chiarelli a remanié la brigade défensive en y ajoutant un quart-arrière en Andrej Sekera, et de la robustesse en Eric Gryba et Griffin Reinhart. On mise gros sur le défenseur Oskar Klefbom, un très jeune arrière à qui on a consenti un contrat de sept saisons. À ces joueurs s’ajoutent quelques défenseurs qui étaient déjà présents l’an dernier, soit Nikita Nikitin, Justin Schultz, Mark Fayne et Andrew Ferrence.

 

Un des gros problèmes des Oilers se retrouvait devant le filet et en procédant à l’acquisition de Cam Talbot, qui a très bien fait en l’absence de Henrik Lundqvist avec les Rangers de New York, l’an dernier, on pense avoir mis la main sur un gardien numéro un de qualité qui saura mener la formation albertaine à bon port.

La clé du succès des Oilers repose sur ce pari de Peter Chiarelli.

Avec tous ces changements, les chances de voir les Oilers sortir enfin de leur marasme sont excellentes et c’est probablement ce qui surviendra cette saison. Comme l’avait fait Sidney Crosby avec les Penguins de Pittsburgh, Connor McDavid va ramener la tradition gagnante à Edmonton, et ce dès son arrivée.

 

Pendant ce temps à Montréal…

– Lorsqu’il s’est réveillé vendredi matin, sachant qu’il était maintenant le 29e capitaine de l’histoire des Canadiens de Montréal, Max Pacioretty se sentait comme si c’était Noël.

– L’ancien attaquant des Canadiens de Montréal, Todd Ewen, est décédé hier à l’âge de 49 ans. Celui qui a fait partie de la dernière édition des Glorieux à avoir gagné la Coupe Stanley (1993) est un autre ancien bagarreur de la LNH à perdre la vie à un âge relativement jeune. En 190 matchs dans l’uniforme bleu-blanc-rouge, le robuste ailier droit a marqué 13 buts et passé 609 minutes au banc des pénalités. Il a également joué pour les Sharks de San Jose, les Ducks d’Anaheim et les Blues de St. Louis.

 

– C’est à 13h00 que les blancs et les rouges s’affronteront au camp d’entraînement des Canadiens aujourd’hui à Montréal. #PasBrossard

– Rabid Habs Magazine pose une question plutôt pertinente ce matin, bien qu’anodine.

https://twitter.com/rabidhabs/status/645560721313546240

– Lars Eller semble se plaire de plus en plus à jouer à la gauche de Galchenyuk et Semin. Si au départ le grand joueur de centre originaire du Danemark était hésitant à changer de position, le fait de pouvoir s’aligner aux côtés de joueurs de talent comme les deux Alex a certainement pesé lourd dans la balance, lui qui était habituellement confiné à un rôle défensif au sein du troisième trio, flanqué de joueurs ayant bien peu de flair offensif comme Dale Weise, Devante Smith-Pelly ou Jacob De La Rose. LIEN

– Sven Andrighetto croit fermement qu’il peut se tailler une place avec les Canadiens.

– Le don de P.K. Subban à l’endroit de l’Hôpital de Montréal pour enfants a fait énormément jaser dernièrement et cela a amené des gens à réfléchir sur le geste du défenseur étoile, soulevant un effet d’entraînement. Comme ce jeune de sept ans qui a brisé son cochon pour faire don de 20$ afin d’imiter son idole.

– L’énigmatique espoir des Canadiens, Martin Reway, continue de faire bonne figure dans la ligue Tchèque.

En rafale

– Le directeur général des Red Wings de Detroit, Ken Holland, veut « botter le derrière » de son ancien entraîneur, Mike Babcock. Au sens figuré évidemment, lui qui admet que si les deux resteront liés à jamais, il souhaite tout de même voir son équipe dominer celle de celui qui est maintenant entraîneur des Maple Leafs de Toronto. LIEN

– À Columbus, on souhaite que Rene Bourque et David Clarkson retrouvent leur forme d’antan, lorsqu’ils marquaient des buts à profusion. #Magie

– Intéressant papier de Mathias Brunet au sujet de Martin Madden fils, qui est aujourd’hui le dépisteur en chef des Ducks d’Anaheim. LIEN

– Après avoir remporté la Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago, l’attaquant Antoine Vermette a paraphé un contrat avec les Coyotes pour retourner en Arizona. Ce dernier dit qu’il veut vraiment gagner un championnat… #AveclesCoyotes? #PireéquipedelaLNH   LIEN

– Au camp de l’Avalanche du Colorado, une belle chimie se développerait entre les compatriotes suédois Carl Soderberg et Gabriel Landeskog.

– Pour tourner le fer dans la plaie encore plus profondément chez les partisans des Bruins de Boston, le défenseur Dougie Hamilton fait écarquiller bien des yeux au camp d’entraînement des Flames de Calgary. LIEN

– Pendant ce temps à Boston, certains jeunes joueurs sont de moins en moins patients avec les décisions de l’organisation, notamment Alex Khokhlachev.

– Suspendu pour avoir raté un entraînement (et pour quelques frasques cumulées) l’an dernier par les Leafs, Nazem Kadri dit être un homme plus mature et qu’il veut maintenant prêcher par l’exemple. #Cassette LIEN

– Est-ce qu’un test ADN pourrait sauver Patrick Kane? Peut-être, mais ça reste à déterminer.

– Jaromir Jagr victime de chantage, il se retrouve dans de beaux draps… Vraiment de beaux draps! LIEN

– Grosse frousse pour Samuel Beck, l’Océanic de Rimouski et la LHJMQ alors que le jeune joueur a été évacué en ambulance après avoir eu un malaise au banc des siens, suite à une mise en échec. Les joueurs ont retraité au vestiaire et on a annoncé l’annulation du match entre Rimouski et le Drakkar, à Baie Comeau. Heureusement, tout semble rentré dans l’ordre ce matin.

– Il y a des soirées plus difficiles que d’autres dans les stades sportifs…

https://twitter.com/BrianMFloyd/status/645458175454351360

– La dernière trouvaille de Stéphan Larouche, Batyr Jurembayev, que l’entraîneur voit comme le prochain gros nom de la boxe au Québec, a raté son entrée en scène hier, quand une blessure sérieuse à un genou l’a empêché de poursuivre son combat. On s’attend à ce que l’athlète soit sur le carreau assez longtemps. LIEN

PLUS DE NOUVELLES