Les Hawks n’ont maintenant qu’un seul but : ruiner la saison des Blues

De toutes les grandes rivalités qui n’opposent pas deux équipes d’un même État ou de la même région, au sud de la frontière canadienne, il y en a une qui ressort du lot : celle entre les Blackhawks et les Blues.

Les deux équipes se détestent depuis la nuit des temps (surtout depuis les années 1980 à 1990, alors que les deux équipes comptaient sur plusieurs joueurs étoiles comme Jeremy Roenick, Chris Chelios, Brett Hull et Curtis Joseph) et la rivalité est encore relativement intense, de nos jours.

Les deux équipes se sont battus jusqu’au sang, en première ronde des séries de 2016, et un goût amer réside encore dans la bouche des joueurs d’impact des Hawks.

Une envie de vengeance est clairement présente, dans le vestiaire de l’équipe, et l’occasion parfaite se présentera cette semaine, alors que le saison des Blues est en grand danger – et que les Blackhawks auront leur gros mot à dire sur la présence (ou non) des hommes de Mike Yeo en séries.

Ces derniers ne sont qu’à un seul point d’une place dans le quatrième as, mais pourraient en perdre quatre mercredi et vendredi, contre les Blackhawks. Des points cruciaux entre les mains de leurs ennemis finis.

Patrick Kane compte tout faire pour qu’ils soient éliminés de la course.

Comme Jonathan Toews l’a mentionné, son équipe n’a rien à perdre – mais les Blues, eux, ont tout à perdre.

Même s’ils sont déjà éliminés, il sera intéressant de voir si les Hawks peuvent au moins triompher à un chapitre cette saison, et ajouter un peu de sens à une saison extrêmement décevante.

En Rafale

– Les Islanders et les Remparts devront se rencontrer pour un match ultime.

– La réponse : non.

– Espérons qu’ils se rendent un peu plus loin, la saison terminée.

 

 

 

 

PLUS DE NOUVELLES