Les hauts-dirigeants du Canadien travaillent sur un GROS dossier

Un dossier assez important semble être sur la table, présentement, à Montréal. L’identité de celui-ci est inconnue, mais une chose est certaine : quelque chose se trame, dans les bureaux des dirigeants.

Un changement de stratégie s’impose, considérant les récents succès (ou plutôt insuccès) du Tricolore. Marc Bergevin n’est pas stupide à ce point, je ne peux pas y croire : il est au courant. Il sait très bien que des solutions concrètes et majeures doivent être apportées à la table, sans quoi son équipe coulera. Et au sein de ce naufrage se retrouvera Bergevin lui-même.

Récemment, Tony Marinaro a pris le temps d’analyser les faits et gestes des hauts dirigeants de l’équipe.

Il a remarqué que Bergevin, ses assistants ainsi que ses recruteurs se sont rencontrés pendant l’entièreté de la journée, hier, à Brossard. Suite à cette rencontre qui avait certainement un enjeu important comme tête d’affiche, la majorité de ceux-ci ont assisté au match du Rocket.

On pourrait croire que c’est une coïncidence…

Mais apparemment, les meetings ne devraient cesser que dans quelques jours, mercredi. Tous les hommes dont il est question seront sur place aux deux prochaines joutes du Canadien, ce soir et mardi, et il est même planifié qu’ils se rencontreront au prochain match du Rocket, mercredi.

Analysez ce calendrier relativement chargé comme vous le voulez, il est très invraisemblable que rien ne ressorte de ces multiples rencontres. S’il y a des matchs/meetings planifiés chaque jour d’ici mercredi… Que se passera-t-il jeudi matin?

Tout ce beau monde-là ne se rencontre pas assez souvent, au courant d’une saison….

Quelques options sont à l’horizon.

1. Du mouvement entre Laval et Montréal

Puisque le Rocket semble être au coeur de cette histoire, on ne doit pas ignorer l’une des options les plus possibles, celle que des rappels et rétrogradations importants soient sur le point d’être annoncés.

Le va-et-vient entre le Centre Bell, Brossard et Laval pourrait bien s’expliquer de manière logique : les patrons veulent voir quel(s) joueur(s) aiderait le Tricolore et quel(s) joueur(s) devraient être cédés à Laval.

2. Une transaction

Évidemment, on pourrait aussi tenter de déterminer quel(s) joueur(s) pourraient être inclus dans un pacte avec une autre formation.

Ça expliquerait les nombreux meetings qui précèdent et suivent les matchs auxquels Bergevin assiste.

3. Un nouveau plan d’action

Sinon, on tente peut-être simplement de déterminer quel est le plan d’action qui devrait être mis en place, en raison des dernières circonstances. Le Canadien entre dans une phase critique, au niveau des échanges, et les dirigeants doivent savoir comment ils aborderont les semaines avant la date limite des transactions.

À suivre.

En Rafale

– Deuxième match en deux soirs, pour le Rocket. Charlie Lindgren, qui n’a pas été particulièrement étincelant hier soir, était de retour.

– L’Avalanche domine, récemment…

– Will Bitten joue comme un espoir de premier plan, depuis quelques temps.

– Une première paire exemplaire.

 

PLUS DE NOUVELLES