Les énigmes du marché | Kennedy, Bernier, Tlusty, Stempniak, Fleischmann…

Six jours après l’ouverture du marché des joueurs autonomes, tous les regards se tournent vers Eric Fehr, Alex Semin et Cody Franson, les options sexy encore libres comme l’air. Mais on oublie les joueurs énigmatiques qui, malgré tous leurs défauts, pourraient sortir de l’ombre.

Certains restants dépassent les attentes, d’autres laissent un goût amer…

Tyler Kennedy:

Un attaquant énergique qui n’a jamais vraiment eu la chance de se faire valoir la saison dernière. Kennedy s’est vu confier moins de 11 minutes par match à forces égales et a tout de même produit 1.91 point par tranche de 60 minutes – meilleur rythme que tous les attaquants du CH sauf Pacioretty. Un ailier gauche reconnu pour prendre beaucoup de lancers, il s’était fait un nom avec les Penguins en enfilant 21 buts et 45 points en 2010-2011.

Rapide et doté d’un tir précis, il constitue une amélioration sur le top-9 de bien des équipes.

Stephen Weiss:

Il nous a fait croire à une renaissance en novembre, avec une séquence de 10 points en 7 matchs. Weiss est sans cesse ennuyé par les blessures et son jeu se dégrade, mais il demeure un attaquant décent pouvant aider les unités spéciales. Peut-être pourrait-il inscrire une quinzaine de buts en évitant l’infirmerie?

Steve Bernier:

Probablement l’agent libre le plus sous-estimé parmi les options sous le radar. En 2005-2006, Bernier avait fait des débuts fracassants dans la LNH avec les Sharks, récoltant 33 points à ses 55 premiers matchs, incluant les séries. Après ça, plus rien. Des années de vaches maigres jusqu’à ce qu’il retrouve la touche cette saison, à 30 ans, en produisant 16 buts et 32 points en seulement 67 joutes. Steve Bernier s’est-il métamorphosé en attaquant de puissance talentueux pour de bon? Son coup de patin est un grand point d’interrogation, mais son tir est pesant.

Lee Stempniak:

Un attaquant de soutien polyvalent qui peut évoluer en désavantage numérique et même piloter la pointe du jeu de puissance. Il s’est avéré une jolie acquisition pour les Jets en fin de saison, avec une contribution de 10 points en 18 matchs. Stempniak peut fournir de l’offensive grâce à une paire de mains fluide et un lancer bien placé.

Sean Bergenheim:

Bergenheim n’a jamais réussi à trouver sa niche avec le Wild, mais par le passé, il a prouvé être un ailier costaud rendant de fiers services sur le top-9. Un joueur inconstant qu’on doit flatter dans le sens du poil.

Tomas Fleischmann:

Fleischmann ne rajeunit pas, mais il a du talent à revendre et c’est assez pour convaincre un DG de tenter le coup à faible prix. Il a le coffre à outils de l’attaquant top-6, le mettra-t-il à contribution?

Jiri Tlusty:

Tlusty intrigue en raison de sa récolte de 38 points en 48 matchs durant la saison écourtée par le lock-out. Nombreux se demandent s’il arrivera à dupliquer ces succès. Le Tchèque se distingue par la vitesse de ses mains et ses talents de finition. La vision d’Eric Staal a certes gonflé sa fiche, peut-il marquer des buts sans un altruiste d’élite? Jouer aux côtés de Jim Slater n’a pas aidé sa cause à Winnipeg.

En rafale
– Wow! Vladimir Tarasenko a touché le gros lot: 7.5 millions pour 8 ans avec les Blues!

Ce que j’en pense? C’est un excellent contrat, même que c’est injuste de le voir gagner autant qu’O’Reilly. Dans quelques années, si le plafond salarial monte, on parlera d’un bon rapport qualité-prix. Tarasenko a le potentiel de marquer 50 buts, après tout, et il est l’un des joueurs les plus créatifs du circuit.

Maintenant, il faut continuer de surveiller les Blues, qui n’ont plus beaucoup d’espace sous le plafond salarial et pourraient souhaiter effectuer des changements importants dans le noyau de l’équipe. Backes, Berglund et même Shattenkirk alimentent les rumeurs de transaction.

– Michael McCarron a fait des progrès depuis le dernier camp de perfectionnement.

– Les espoirs ont reçu des cours de cuisine!

https://twitter.com/BrandonHabsCH31/status/618371736183009280

– C’est Gaston Gingras qui supervise les activités sur glace.

– Les Sénateurs ont prolongé le contrat de leur entraineur dans la ligue américaine. LIEN

– Mikkel Boedker a signé un contrat d’un an et 3.75 millions avec les Coyotes: LIEN

– Eric Fehr: une cible de choix pour le Canadien? LIEN

– Malheureusement, Juulsen, Scherbak, Andrighetto et MacMillan ne participeront pas aux matchs intraéquipes du camp.

Ça nous laisse Vejdemo, McCarron, Hudon et Carr à épier particulièrement…

– Une comparaison de style intéressante pour le choix de 7e ronde du CH.

– Lehkonen disputera une autre saison en Suède. Se taillera-t-il un poste l’an prochain?

– Une hypothèse intéressante: Bergevin attend-il de s’entendre avec Galchenyuk avant de procéder à une transaction importante? Il ne peut pas échanger un centre, car ça libère un poste à Chucky et lui donne un certain pouvoir de négociations. Puis, il ne peut rien laisser au hasard étant donné la situation salariale de son équipe et doit se protéger contre toute offre hostile.

– Rakem Cato est le joueur de la semaine dans la LCF: LIEN

– Matt Calvert proche d’une entente?

– Andrighetto a changé de numéro, pour ceux que ça intéresse.

– Derek Stepan peut utiliser Ryan O’Reilly comme comparable pour son prochain contrat, mais le DG des Rangers Jeff Gorton pourra répliquer en disant qu’il n’est pas du calibre de Tarasenko, qui empochera le même montant!

Les Rangers pourraient-ils échanger Derek Stepan, s’il se montre trop gourmand? LIEN

– Contrairement aux rumeurs, les Panthers ne sont pas intéressés à Patrick Sharp. Un obstacle de moins pour le CH..

– Benoit Groulx ignoré? Restera-t-il dans le junior?

 

PLUS DE NOUVELLES