Les débats du vendredi: David Desharnais, Tuukka Rask et le Gordie Howe Hat Trick

Bon lendemain de victoire écrasante tout le monde!

Suis-je le seul qui n’a pas le feeling d’avoir écouté une partie contre les Bruins hier?

Ils étaient où, les Bruins? Hier, ils auraient du porter un autre chandail. Comme celui-ci.

 

Sans Chara ni Krejci, ils manquent de talent. C’est comme N’Sync sans Justin Timberlake ou Destiny’s Child sans Beyonce.

J’ai écouté Canadiens Express hier soir après un spectacle dans la charmante ville de Ste-Thérèse et c’est drôle comment j’étais excité d’écouter la rencontre même si je savais déjà le résultat et les marqueurs.

Je me suis même surpris à être sur les nerfs pendant que les Canadiens étaient en avantage numérique, même si je savais qu’il n’y avait que Sekac qui avait réussi à compter dans cette situation.

J’encourageais le power play en sachant que la fin était décevante. Je me sentais comme la personne au cinema qui encourage la nunuche dans un film d’horreur. « Ne va pas là, il s’en vient!!! »

Le plus ridicule: avec le «power play» des Canadiens cette saison, je ne devrais jamais être réellement excité quand ça arrive.

1 but en 27 chances, c’est ça? Il y a juste les optimistes qui s’excitent encore. « Alors tu me dis que j’ai une chance??? »

L’avantage numérique des Habs est supposé faire peur, mais ça ne marche pas du tout. Comme Chicoine dans Watatatow.

Le mot qui revenait le plus souvent en écoutant la partie hier pour moi: exécution.

J’ai rarement vu une partie avec les joueurs de Montréal qui faisaient autant de belles passes, de bonnes décisions et de preuves d’intelligence.

Sorties de zone, avantage numérique, même les entrées de zone!

Trop souvent, on a été habitué à des passes molles aussi molles que le jeu de Lucic hier.

Non seulement tu n’as pas «tué» Weise encore une fois mon cher Lucic, mais il t’a complètement «upstagé» avec 1 but, 1 passe et un combat.

Cela dit, j’ai 3 questions pour vous aujourd’hui!

1) Est-ce que les Canadiens auraient gagné cette partie si Rask avait été devant le filet?

Loin de moi l’idée de chercher du négatif. Vraiment! Mais l’idée m’est passée par la tête hier.

Annulons le deuxième but de Pacioretty et celui de Weise. Ce sont deux situations impossibles à juger.

Mais le premier du 67, celui de Eller et de Sekac. Trois excellents tirs! Violents, précis, rapides.

Mais est-ce que Rask les arrête, ces tirs là?

On ne peut pas blâmer Svedberg, Rask n’a jamais été si bon que ça contre Montréal, et Boston n’a marqué qu’un seul but, mais est-ce que Rask aurait changé la dynamique du match?

Je pense que oui.

Avec les Bruins qui jouaient en mollusques la majorité du temps, peut-être pas, mais un gardien change souvent l’énergie de son équipe.

2) David Desharnais

Je suis en débat constant avec mon bon vieux chum Phil depuis 2 ans sur David Desharnais.

J’ai décidé d’en parler ici pour trancher le débat entre nous une fois pour toute.

En partant, nous sommes les deux d’accord que Desharnais n’est pas le premier centre idéal.

C’est une évidence comme «Fallais-tu qu’on l’aime pas Moen pour qu’on soit content d’avoir un gars de 40 ans, 5M, en retour?»

Phil est vraiment tanné, de par ses multiples textos de découragement pendant chaque partie, que Desharnais «perde toutes ses batailles à 1 vs 1, ses mises au jeu et tous les combats le long des bandes.»

Pour ma part, je trouve que Desharnais travaille toujours fort, est combatif et même si il se fait tasser plus facilement que d’autres, je ne remarque pas qu’il perde la rondelle si souvent que ça.

Il rajoute que Desharnais a «un tir de poussin» et qu’il n’est pas capable de faire des passes à d’autres personnes que Max Pacioretty.

Je ne suis pas d’accord. Je trouve que Desharnais est un excellent passeur et que c’est majoritairement ça sa job, passer la rondelle.

Et quand j’essaie de défendre le jeu du 51, il me dit depuis hier que Eller, notre troisième centre, a autant de points que notre premier.

Donc voici ce que je vous demande:

Quelles sont vos impressions sur le jeu de Desharnais?

Oublions le fait qu’il ait le rôle de premier centre «par défaut» et le fait que plusieurs voudraient voir Galchenyuk au centre (pas moi!), et parlons uniquement de son jeu à lui.

Il joue bien ou il ne joue pas bien?

3) Gordie Howe Hat Trick

J’ai lu ce matin que certains n’aimaient pas le Gordie Howe Hat Trick. Notamment Martin Jarry et Matthias Brunet.

Je trouve ça divertissant d’avoir un nom pour un autre accomplissement!

On s’entend que je n’accorde pas beaucoup d’importance à ce tour du chapeau. Je vois difficilement Crosby faire un but et une passe pour ensuite essayer de se battre pour réussir cet exploit!

Mais hier, quand on m’a dit que Weise l’avait fait, je savais exactement le genre de partie qu’il avait eu et ça m’en disait sur son implication, son impact sur le match.

Son but était divertissant, sa passe était excellente et son combat a eu l’air de surprendre Campbell!

En plus, comme Matthias Brunet le disait, Gordie Howe lui-même n’a réussi que son propre tour du chapeau qu’à 2 seules reprises dans sa carrière. Étonnant qu’on lui attribue.

Comme si on disait que « faire l’amour » était maintenant « faire un Grenier » … Ouin…

Si les gens n’aiment pas le Gordie Howe Hat Trick, on devrait en inventer d’autres. Pour le plaisir, et pour résumé rapidement la partie d’un joueur à quelqu’un qui n’a pas vu le match.

Quelques suggestions:

Faire un Weaver: avoir plus de tirs bloqués que de point, tir et +/- dans un seul match.

Faire un Bergevin: échanger des vétérans pour forcer son entraîneur à faire jouer ses jeunes davantage.

Faire un Parenteau: réussir à jouer une partie complète en faisant moins parler de lui que la fille qui chante l’hymne national.

Faire un Markov: réussir à moins parler que Youppi!

Vous? Que pensez-vous du Gordie Howe Hat Trick? Et quel autre nom d’accomplissement vous aimeriez voir?

PLUS DE NOUVELLES