Les Coyotes négocient déjà avec Oliver Ekman-Larsson

« Je n’ai jamais eu une conversation au sujet d’Oliver Ekman-Larsson durant plus de cinq secondes. » – John Chayka

Le directeur général a tout fait pour étouffer les rumeurs au sujet de son meilleur joueur. Il n’y avait rien à faire…

Les différents observateurs tenaient pour acquis que le Suédois utiliserait  la porte de sortie lui permettant de quitter le désert, dès son autonomie en 2019. Pourtant, l’arrière gaucher lançait à qui voulait bien l’entendre qu’il souhaitait passer sa carrière avec les Coyotes…

Finalement, ses paroles n’étaient pas qu’une simple preuve de diplomatie. Ekman-Larsson serait en voie d’assurer son avenir à Phoenix pour les neuf prochaines années…

Les deux clans négocieraient activement un pacte d’une durée de huit saisons qui entrerait en vigueur en juillet 2019. Celui-ci permettrait au défenseur d’empocher un peu plus de huit-millions par année…

Ekman-Larsson aurait 34 ans à l’issue du contrat. Tout cela semble bien raisonnable, non?

Surtout lorsque l’on considère qu’un défenseur de ce calibre pourrait obtenir un montant beaucoup plus alléchant en atteignant l’autonomie complète, suite à la prochaine campagne…

On peut donc commencer à rayer un nom sur la liste d’agents libres séduisants qui atteindront le marché en 2019. Les noms d’Erik Karlsson et de Drew Doughty y sont toujours… pour l’instant.

Petit à petit, les Coyotes parviendront à se sortir la tête de l’eau. Une fin de campagne prometteuse de l’équipe permet aux amateurs d’entretenir un certain espoir en vue de la saison prochaine…

Espérons seulement que cette fois-ci, John Chayka n’échangera pas sa sélection de premier tour. Une équipe en reconstruction comme les Coyotes ne peut se permettre de laisser filer de jeunes joueurs talentueux…

En Rafale

– Accordons dès maintenant à Jonathan Marchessault son statut de superstar.

– Moins de distractions…

– Des adieux beaucoup plus émotifs t’attendent, cher Armada…

– Espérons-le…

PLUS DE NOUVELLES