L’emploi de Joel Quenneville est plus en danger que jamais

On a beaucoup parlé du Canadien, aujourd’hui, non?

Parlons un peu des Blackhawks de Chicago, une équipe dont la situation décevante fait énormément jaser. Mercredi passé, nous avons parlé cette fameuse situation et de la perplexité du directeur général par rapport au présumé vieillissement de son équipe. 

Le plan qu’ils décideront de suivre cet été n’est pas encore clair, mais quel que ce dernier, la piètre saison de l’équipe viendra certainement jouer un rôle important dans une décision importante que doit prendre Bowman : congédier Joel Quenneville ou lui faire confiance.

Nick Kypreos a expliqué, hier soir, que plusieurs équipes analyseront cet été cette option… Mais que dans aucune ville celle-ci serait aussi intrigante qu’à Chicago.

Il a par la suite rappelé que la relation entre Bowman et Quenneville n’était pas la plus saine, comme on a pu le voir l’été dernier, plus particulièrement au repêchage.

Le propriétaire, John McDonough, devra visiblement trancher. Et ça fera des malheureux.

On parle ici de deux personnages extrêmement importants dans la conquête de trois Coupe Stanley des Hawks. Mais si leurs personnalités ne sont pas compatibles, il faudra que l’un des deux quitte, sans quoi la nouvelle étape dans l’histoire de l’équipe ne pourra pas être amorcée d’un bon pied.

En Rafale

– Jake Evans dans le Frozen Four.

– Mais quel désastre.

– On espère avoir droit à ça.

 

 

 

PLUS DE NOUVELLES