L’éclosion des jeunes Canucks (accompagnés des Sedin) semble pour bientôt

Je ne pensais jamais dire ça, mais les Canucks de Vancouver pourraient (enfin) quitter les bas-fonds du classement et montrer les bases d’une bonne équipe, et ce dès les deux prochaines années.

En effet, la prochaine saison morte sera déterminante pour le futur de l’équipe, que ce soit en terme de décisions ou de développement.

Le premier dossier à régler sera celui des frères Sedin. Henrik et Daniel écoulent présentement la dernière année d’un contrat de 4 ans et 7 millions de dollars par saison, réussissant, malgré l’âge, à conserver le rythme.

Ils ne sont plus ceux qu’ils étaient en 2009-2010, c’est clair… Mais au niveau des points, ils s’enlignent vers une saison équivalente à celle de l’an dernier, et quelque peu inférieure à celle d’il y a deux ans. 

Daniel a atteint le plateau des 20 buts, mais son frère n’en a inscrit que 2. À moins qu’il n’inscrive 6 buts à ses 11 prochains matchs, il aura connu sa pire saison de buteur en carrière.

Il faudra déterminer si les jumeaux, qui ont à plusieurs reprises parler de leur désir de demeurer à Vancouver toute leur carrière, fittent encore avec les plans de l’équipe pour la saison prochaine.

Par respect, les Canucks leur offriront à 99% la chance de demeurer avec l’équipe. Restons logiques.

Mais ce sera aussi car ils se soucient d’offrir un bon encadrement aux jeunes qui feront bientôt leur arrivée dans la Ligue nationale.

L’apport d’un vétéran est considérable et les Sedin sont probablement le meilleur exemple de modèles à suivre, vu leur loyauté et leur expérience.

L’arrivée massive de jeunes

Être une équipe médiocre aura fini par payer. Si l’arrivée de Brock Boeser a été cette année la preuve d’un coup de circuit effectué en 2015, plusieurs autres jeunes joueurs arriveront sous peu sur la Côte Ouest.

On pense notamment à Elias Pettersson, meilleur joueur de la Ligue élite suédoise, Thatcher Demko, considéré comme le prochain gardien #1 de l’équipe, Olli Juolevi, une future pièce primordiale de la brigade défensive vancouvéroise, sans compter le prochain premier choix de l’équipe au repêchage de 2018, qui s’annonce également très haut.

Tout ça combiné aux joueurs relativement jeunes déjà relativement établis (Bo Horvat, Markus Granlund, Troy Stetcher et Jake Virtanen) pourrait créer une équipe très excitante à regarder.

Autres noms intéressants à surveiller : Kole Lind, Jonathan Dahlen, Adam Gaudette, Petrus Palmu

La situation Christopher Tanev

Afin de prendre un virage jeunesse presque complet, il faudra se débarrasser de certains joueurs, cet été. Christopher Tanev est l’un d’eux.

Les Canucks pourraient mettre la main sur un choix de qualité, s’ils venaient à l’échanger… Mais le feront-ils?

Sam Gagner, Alexander Edler, Loui Eriksson et Michael Del Zotto doivent aussi quitter, éventuellement.

En Rafale

– Un autre guerrier.

– Pas facile, comme changement.

– Le but? Revigorer le centre-ville de Moncton.

– Price sera vraisemblablement de retour.

 

PLUS DE NOUVELLES