Leafs en séries: Babcock réalisera-t-il le tour de force?

Le brio de Mike Babcock suffira-t-il à ramener les Leafs en séries en 2015-2016 ? Une chose est sûre : cette équipe est meilleure sur papier que le classement l’indique.

S’il y a une grande lacune à identifier dans l’organigramme des Maple Leafs, c’est l’attaque. Ils ne peuvent tabler sur aucun centre fiable dans les deux sens de la patinoire digne de ce nom.

Traîné par la magie de Kessel, Tyler Bozak n’est pas plus qu’un bon 3e centre. Nazem Kadri est doué, mais des doutes subsistent quant à son éveil défensif et sa force le long des rampes. Au centre des deux derniers trios, Peter Holland et Zach Sill demeurent des joueurs d’énergie.

Le groupe d’avants est d’autant plus fragile sur les flancs. Joffrey Lupul, James Van Riemsdyk et Phil Kessel sont les trois seuls ailiers productifs, si bien que Joakim Lindstrom et Richard Panik ont été appelés à combler des rôles au sein des deux premières lignes. Quoique la motivation de repêcher à une position enviable a influencé le déploiement en ce sens…

C’est là le grand problème des Leafs. À l’interne, il n’y a pas beaucoup de renforts hormis William Nylander et le mystérieux Connor Brown. Raison de plus pour sélectionner l’électrisant Mitch Marner au prochain repêchage, s’il est encore disponible au 5e rang.

Si les Leafs ont concédé autant de chances de marquer et de buts la saison dernière, c’est en partie à cause des faibles munitions disponibles à l’attaque. Il n’y avait pratiquement pas de puck support dans la zone défensive et les arrières étaient laissés à eux-mêmes. Rarement, on a2 vu un trio maintenir la pression territoire offensif et essouffler l’opposition.

Car la brigade défensive de la Ville reine n’a pas si mauvais look. À défaut d’être un véritable défenseur numéro un, Dion Phaneuf est un 3e défenseur respectable, voire un 2e défenseur potable. Morgan Rielly fait partie des meilleurs de son groupe d’âge et possède les outils pour se frayer un chemin parmi l’élite. Jake Gardiner, malgré ses carences défensives, patine avec aisance et est bâti dans le même moule que Nathan Beaulieu.

Évidemment, la défense est elle aussi imputable pour le capharnaüm tactique de 2014-2015. On y trouve plusieurs failles – qui se sont ébréchées avec le départ de Cody Franson. Le premier défenseur droitier, Eric Brewer, n’en est pas un et la 3e paire formée d’Erixon et MacWilliam a des croûtes à manger avant d’être considérée à juste titre comme un duo de la LNH. Certes, il s’agit d’une brigade que Babcock peut certainement amener à un autre niveau considérant le travail qu’il a accompli à Detroit.

Là-bas, Babcock a brillamment joué ses cartes avec une défense lente et plutôt moyenne. Ses Red Wings ont alloué le plus bas total de chances de marquer en saison (1395) et le plus bas total de chances de marquer dites dangereuses (577), selon War-On-Ice. Les Leafs, en comparaison, ont concédé 2075 chances de marquer à l’adversaire et 883 occasions dites dangereuses, « bon » pour l’avant-dernier rang de la LNH.

Peut-il soutirer un meilleur rendement de la brigade défensive torontoise ? Assurément.

Peut-il amener les Leafs en séries dès la première année d’embauche ? C’est peu probable. Il faut noter qu’à Detroit, Babcock habillait deux centres d’élite en Datsyuk et Zetterberg, en plus de miser sur une attaque fort plus dynamique, collaborant plus efficacement au travail des défenseurs. Les Leafs n’ont rien de ça, comme il l’a été analysé plus haut. Rappelons-le: sélectionner Mitch Marner pourrait colmater en partie la brèche.

Par ailleurs, on peut se demander en quoi l’arrivée de Babcock change le plan prévu pour le développement des espoirs. L’an passé, le diplômé de McGill n’a pas aimé qu’on lui prive du jeune Xavier Ouellet. Parions qu’il aura l’eau à la bouche au camp d’entrainement lorsqu’il matera les prouesses du très talentueux William Nylander. Saura-t-il patienter ? Lui préférer un grinder et l’envoyer dans la ligue américaine ? Plus facile à dire qu’à faire…

Or, il semble que Kyle Dubas et Brendan Shanahan ont conçu pour lui un plan très similaire à ceux que Ken Holland a élaborés pour ses meilleurs espoirs.

En rafale
– Juste comme ça : à voir aller les équipes du Final Four, on se demande vraiment si le CH aurait été de taille en finale de conférence…

– Milos Raonic doit se retirer du tournoi de Roland Garros. LIEN

– Babcock dit être un fan de Dion Phaneuf… Phaneuf, lui, dit être prêt à suivre le régime de Babcock! LIEN

Le plan d’échanger Phaneuf et Kessel a-t-il changé?

– Les 5 objectifs du Canadien cet été. LIEN

– Pouvez-vous y croire? L’offre des Sabres à Babcock était PLUS grosse que celle des Leafs! LIEN

– Bon sang, à quoi pensait Mike Milbury?! LIEN #CoreyPerry

– Relaxe, Stéphane!

– Le bon vieux Palushaj s’entend avec les Flyers! LIEN #Hehe

– Marc Bergevin et Guy Laliberté sont les deux personnalités québécoises les plus inspirantes dans le monde des affaires! LIEN

– Jérémy Grégoire fera ses débuts professionnels l’an prochain. #StJohns LIEN

– Déclaration qui ne fait certainement pas l’unanimité, à Montréal.

– Burmistrov reviendrait dans la LNH, selon Yevgeny Medvedev. Les Jets échangeront-ils ses droits?

– Les Sabres ont passé à autre chose. Bylsma est la nouvelle cible. LIEN

PLUS DE NOUVELLES